Icone d'impression

Présidence du Conseil d'Etat

L'organisation du Conseil d'Etat vaudois présente une particularité unique en Suisse: sa présidence est assumée par l'un des sept conseillers d'Etat, choisi par ses pairs pour toute la durée de la législature.

Bases légales

Article 115 de la Constitution cantonale

Le Conseil d'Etat désigne pour la durée de la législature sa présidente ou son président, qui assure la cohérence de l'action gouvernementale.

Mission de la présidence

(Loi sur l'organisation du Conseil d'Etat, Art. 29)

1 La présidente ou le président assure la cohérence de l'action gouvernementale, coordonne l'activité des départements et veille à leur bon fonctionnement.

2 A cet effet, avec la collaboration du collège, la présidente ou le président :

  • gère la planification du Conseil d'Etat et organise le suivi de ses activités;
  • élabore le programme de travail et l'ordre du jour des séances du Conseil d'Etat;
  • assure la représentation du Conseil d'Etat;
  • conduit les relations avec les pouvoirs et autorités du canton ainsi que les relations extérieures;
  • coordonne et supervise la communication du Conseil d'Etat;
  • développe l'information et la collaboration entre les départements;
  • conduit des démarches, projets et processus de caractère général et transversal, en particulier le programme de législature et sa planification financière;
  • procure son appui aux membres du Conseil d'Etat lorsque le chef du département concerné le demande ou sur décision du collège.

3 Dans le cadre de sa responsabilité de veiller au bon fonctionnement des départements, la présidente ou le président propose au Conseil d'Etat toute mesure à même de remédier aux dysfonctionnements avérés.

Le président

Pour la législature 2012-2017, le Conseil d'Etat a élu pour président Pierre-Yves Maillard, chef du Département de la santé et de l'action sociale.

Lors de la cérémonie d'assermentation des autorités, le 26 juin 2012, Pierre-Yves Maillard a tenu un discours dans lequel il évoque sa nouvelle charge.

Discours de Pierre-Yves Maillard du 26 juin 2012