Historique

Dans le Canton de Vaud, la compétence d’octroi d’un permis de construire est du ressort des communes. Lorsque des autorisations cantonales spéciales sont requises pour l’octroi de ce permis (selon l’annexe II du RLATC), la commune est tenue de transmettre le dossier au canton.

Jusqu’en 1990, les communes identifiaient par elles-mêmes, en fonction de la demande de permis de construire et des autorisations nécessaires, quel service était responsable de la mise en circulation du dossier. Ce système engendrait une non homogénéité de traitement des demandes et une gestion incertaine des délais.

En 1990, le Conseil d’Etat décidait de la réorganisation de cette procédure en créant la Centrale des autorisations en matière d’autorisations de construire,  (ci-après CAMAC) véritable " Guichet unique " pour la réception des demandes de permis transmises par les communes, responsable de l’organisation et de la gestion de la circulation des demandes de permis auprès des 26 services concernés.

En 1999, la CAMAC mettait en place un outil de gestion informatique sur Internet, fonctionnant à la fois comme base de données pour l’enregistrement tant des demandes de permis que des permis délivrés, et comme outil d’organisation et de suivi de la circulation des dossiers. La composante extranet de ce système permet aux architectes et aux communes de saisir directement les données nécessaires, et de suivre l’avancement de la circulation et du traitement du dossier. L’introduction de cette composante cyber-administration a permis d’abaisser à 25% le taux de dossiers non traités dans les délais imposés.

En 2004, modification de l'art. 73 RLATC, obligeant les mandataires à saisir directement le questionnaire général de demande de permis de construire et de ses annexes sur le site Internet de la CAMAC.

En 2006, introduction de la partie statistique de la construction dans le processus de demande de permis de construire ainsi que le développement du système d'information InfoCamac.

Dès 2011, mise en production de la nouvelle application CAMAC.