Icone d'impression

Paléo Festival de Nyon : bilan sécuritaire positif

Publié le 23.07.12

La Police cantonale vaudoise était présente lors du 37ème Paléo Festival de Nyon du 17 au 22 juillet 2012. La bonne collaboration avec la sécurité privée de Paléo, la police communale de Nyon, le Corps des gardes-frontière, l’État-major cantonal de conduite, le service médical Paléo, la Protection civile, les pompiers de Nyon et les nombreux bénévoles a permis d'assurer la sécurité des festivaliers sans qu'aucun événement grave ne perturbe la fête.

A l'occasion du 37ème Paléo Festival, la Police cantonale vaudoise a mis sur pied son dispositif de sécurité préventif entre le 16 et le 23 juillet 2012. Coordonné depuis le poste de commandement, situé dans le bâtiment du service des automobiles proche de l'enceinte du camping, il a permis d'engager les moyens adéquats et de centraliser 24 heures sur 24 toutes les informations à caractère judiciaire. Le nombre d'infractions commises en marge du festival reste faible en regard du nombre de festivaliers.

Le dispositif judiciaire mis en place sur le site comptait deux détachements d'inspectrices, inspecteurs, gendarmes en civil et aspirants de l'Académie de police, pour traiter les affaires au premier échelon, dont le suivi est confié aux inspecteurs de la région judiciaire Ouest à Nyon et aux gendarmes de la région. Ces différents détachements étaient présents sur le terrain de l'Asse, sur la "Pl'Asse", au camping et sur l'ensemble du périmètre de la manifestation. Les policiers ont pu compter sur l'excellente collaboration du personnel de la sécurité privée de Paléo, permettant non seulement d'éviter tout problème majeur mais également d'interpeller plusieurs délinquants en flagrant délit.

Les policiers des détachements judiciaires ont procédé, sur le site du festival et ses abords immédiats, en ville de Nyon et dans les communes environnantes, à la dénonciation pour trafic de produits stupéfiants (marijuana, haschisch, cocaïne, ectasies et Kétamine) de 7 individus  et pour consommation de produits stupéfiants de 150 personnes (178 en 2011), parmi lesquelles 90 mineurs représentant 60% (35% en 2011); les parents ont été systématiquement avisés. Les policiers ont procédé à la saisie globale de 280 gr de marijuana, 60 gr de haschisch, 5 gr de cocaïne, 50 doses de MDMA et de 30 pilules d'ecstasy.

Les inspecteurs et gendarmes ont pris en charge plusieurs affaires judiciaires notamment pour vols dans les tentes, vols dans des véhicules, vols à la tire (41), vols simples (24) et vols par introduciton clandestine (9). Cette année est marquée par une présence importante de voleurs à la tire agissant sur l’ensemble du site du festival. Onze personnes ont été interpellées, placées en détention et dénoncées aux autorités judiciaires compétentes. La police municipale et le poste de gendarmerie de Nyon ont enregistré une septantaine de plaintes pénales, dont la majorité pour des vols dans l'enceinte du festival. Dimanche vers 04h00 sur la Pl’Asse, trois personnes ont été blessées avec un objet tranchant par un individu qui a pris la fuite. La victime principale, un collaborateur Paléo, a dû subir une opération au CHUV suite à une coupure au visage. La police de sûreté procède à diverses investigation afin d’identifier l’auteur de ces faits.

Pour l'organisateur, la 37ème édition du Paléo Festival Nyon s’est déroulée sans accroc du point de vue de la sécurité. La bonne préparation et le travail des quelque 990 collaborateurs bénévoles du service de Sécurité, qui ont assuré environ 40'000 heures de service, ont permis de faire face de façon sereine et efficace aux différents événements mineurs rencontrés. L’organisation déplore l’agression dont a été victime un collaborateur nécessitant son hospitalisation. Hormis ce cas isolé, aucun autre incident n’est à déplorer.

L’ensemble des concerts et des animations du festival s'est déroulé sans encombre pour le plus grand plaisir des spectateurs. Quelque 13'500 personnes ont fréquenté le camping du festival dans un environnement sécurisé et agréable, ce qui représente en moyenne 9’000 campeurs par jour. L’excellente collaboration avec les autorités en général et la Police cantonale en particulier a permis un traitement efficace et dissuasif des incidents ou délits constatés.

Le poste de commandement circulation, installé au Parc Chevalin, à proximité de la manifestation, a coordonné les mesures en matière de circulation et de parcage afin de répondre à l'affluence des automobilistes. Les parkings de la manifestation ont accueilli en moyenne 17’380 véhicules par jour (13'650 en 2011). Le dispositif journalier compte 21 gendarmes, 19 aspirants de l'Académie de police, 1 assistant de sécurité publique, 8 agents de la police municipale de Nyon, 16 collaborateurs de la  PCi, quelques agents de sécurité, renforcé durant toute la semaine par 115 pompiers et 88 bénévoles de la région. Dimanche matin vers 05h45, la Gendarmerie est intervenue pour prendre en charge un homme qui dormait le long de la berme centrale de l’autoroute peu avant la jonction de Nyon. En matière de prévention, la Police communale  était présente dans le secteur « La Rue » de 15h00 à 22h00 avec son unité prévention-proximité-partenariat et la division prévention criminalité de la Police cantonale tenait un stand dans les centres commerciaux proches de la manifestation. Ces deux actions s’inscrivent dans la campagne de prévention des vols à la tire et des vols par effraction dans les véhicules.

Le Corps des gardes-frontière (Cgfr) a contrôlé les différents accès routiers à la frontière, notamment lors de deux opérations particulières durant la manifestation avec l’engagement simultané de 25 agents, 4 chiens formés à la détection de produits stupéfiants, les spécialistes de l’examen des véhicules (EVA) et un véhicule d’analyse de particules. Lors de ces opérations, 10 personnes ont été dénoncées pour infractions LStup et 3 personnes étaient sous mandat d’arrêt. L’activité dans la région peut être qualifiée d'ordinaire.

L’État-major cantonal de conduite (EMCC) responsable de l’Organisation en cas de catastrophe (ORCA) était intégré dans le poste de commandement police du Paléo 2012 afin de diminuer le temps de prise en charge en cas d'événement majeur, notamment pour les risques tel que les mouvements de foules (pendant un orage de grêle par exemple) et les intoxications alimentaires de masse. L’officier de piquet de l’EMCC a participé à l’évaluation du risque lié aux forts vents de bise du dimanche.

Le service médical Paléo, comptant 100 collaborateurs (2 responsables, 4 téléphonistes, 21 secouristes, 15 ambulanciers, 41 infirmiers et 17 médecins) s’est relayé 24h/24 au camping et pendant les heures d’ouverture sur le terrain. Il a traité en moyenne 405 patients par jour, principalement pour des cas bénins notamment des allergies et des problèmes oculaires liés à la poussière. Sur le terrain, les alcoolisations aigues représentent 3.7% des patients, mais occupent 30% du temps de travail des équipes au vu de la surveillance nécessaire. Treize personnes ont été transférées dans les hôpitaux de la région dont trois en ambulance.

Le SDIS de Nyon a été chargé de la sécurité feu sur tout le site du festival et lors du feu d'artifice le dimanche soir. Huitante six pompiers volontaires ont assuré à tour de rôle les différentes périodes de garde durant la semaine, 12 pompiers étant présents en permanence, aux trois postes d'attente avec deux véhicules lourds de type tonne-pompe, un véhicule léger haute-pression, deux véhicules légers et trois motopompes, ainsi qu’un réseau d’eau sous pression de 5 kilomètres ceinturant le terrain de l’Asse. Les principales interventions concernaient une pollution, divers petits feux et l’assistance à une personne blessée à une main.


Flux RSS

Abonnez-vous :

- au flux RSS des communiqués de presse de la Police cantonale vaudoise

Archives récentes

Archives par année