Icone d'impression

Paléo Festival de Nyon : bilan sécuritaire positif

Publié le 26.07.10

Paléo Festival de Nyon : bilan sécuritaire positif

La Police cantonale vaudoise, présente lors du 35ème Paléo Festival de Nyon du 19 au 26 juillet 2010, se félicite du dispositif mis en place. La bonne collaboration avec la sécurité privée de Paléo, la police municipale de Nyon, le Corps des gardes-frontière, l'EMCC, la Police ferroviaire, le service médical Paléo, la Protection civile, les pompiers de Nyon et les nombreux bénévoles a permis d'assurer la sécurité des festivaliers sans qu'aucun événement grave ne perturbe la fête.

A l'occasion du 35ème Paléo Festival, la Police cantonale vaudoise a mis sur pied son dispositif de sécurité préventif entre le 19 et le 26 juillet 2010. Coordonné depuis le poste de commandement, situé dans le bâtiment du service des automobiles proche de l'enceinte du camping, il a permis d'engager les moyens adéquats et de centraliser 24 heures sur 24 toutes les informations à caractère judiciaire. Le nombre d'infractions commises en marge du festival reste faible.

Le dispositif judiciaire mis en place sur le site comptait deux détachements d'inspectrices, inspecteurs, gendarmes en civil et aspirants de l'Académie de police, pour traiter les affaires au premier échelon, dont le suivi est confié aux inspecteurs de la région judiciaire Ouest de Nyon et aux gendarmes de la région. Ces différents détachements étaient présents sur le terrain de l'Asse, sur la "Pl'Asse", au camping et sur l'ensemble du périmètre de la manifestation. Les policiers engagés ont également effectué des contrôles préventifs en ville de Nyon. Les policiers ont pu compter sur l'excellente collaboration du personnel de la sécurité privée de Paléo, permettant non seulement d'éviter tout problème majeur mais également d'interpeller plusieurs délinquants en flagrant délit.

Les policiers des détachements judiciaires ont procédé, sur le site du festival et ses abords immédiats, en ville de Nyon et dans les communes environnantes, à la dénonciation pour trafic de produits stupéfiants de 7 individus et pour consommation de produits stupéfiants de 175 personnes (182 en 2009), parmi lesquelles 85 mineurs (soit 49% contre 75 en 2009 soit 41%), les parents ont été systématiquement avisés. Les policiers ont procédé à la saisie globale de 315 gr de marijuana, 41 gr de haschisch, 8,5 gr de cocaïne, 22 gr d'héroïne, 8 comprimés d'ecstasy, 4,5 buvards de LSD, 7,9 gr de psilocybes, 1,6 gr de méthamphétamine et une cinquantaine de joints.

Les inspecteurs et gendarmes ont pris en charge plusieurs affaires judiciaires notamment pour vols dans les tentes, vols dans des véhicules, vols à la tire, vols simples. Quarante et une personnes ont été interpellées et remises aux autorités judiciaires compétentes. Dans le cadre de ces enquêtes, les Juges d'instruction de service ont placé dix personnes majeures en détention préventive et le Président du Tribunal des Mineurs a interné un mineur. La police municipale et le poste de gendarmerie de Nyon ont enregistré une quarantaine de plaintes pénales, dont la majorité pour des vols dans l'enceinte du festival.

Pour l'organisateur, la 35ème édition du Paléo Festival Nyon s’est déroulée sans accroc du point de vue de la sécurité. Aucun incident majeur n’est venu ternir la fête grâce à la bonne préparation et au travail des quelque 984 collaborateurs du service de Sécurité Paléo qui ont assuré environ 40'000 heures de service. Le dispositif de sécurité efficace mis en place a permis de faire face de façon sereine et efficace aux événements mineurs rencontrés. Allié à un renforcement de la présence de la Sécurité, le projet d’aménagement et d’animation de La Rue (zone d’accès avant l’Entrée) a contribué à une baisse de l’activité du marché noir et à améliorer la convivialité des lieux. L’ensemble des concerts et des animations du festival se sont déroulés sans encombre pour le plus grand plaisir des spectateurs. Un bilan positif peut également être tiré s’agissant du camping du festival dont la fréquentation cette année a atteint environ 10'000 personnes dans un environnement sécurisé et agréable. L’excellente collaboration avec les autorités en général et la Police Cantonale en particulier a permis un traitement efficace et dissuasif des incidents ou délits constatés.

Le poste de commandement circulation, installé au Parc Chevalin, à proximité de la manifestation, a coordonné les mesures en matière de circulation et parcage afin de répondre à l'affluence des automobilistes. Les parkings de la manifestation ont accueilli en moyenne 12'383 véhicules par jour (12'680 en 2009), dont 680 deux roues. Le dispositif journalier compte 25 gendarmes, 19 aspirants de l'Académie de police,  8 agents de la police municipale de Nyon, 16 collaborateurs de la  PCi, quelques agents de sécurité, renforcé durant toute la semaine par 72 pompiers et 60 bénévoles de la région. Le nombre de véhicules est resté stable par rapport à l'année passée, de même que le nombre de festivaliers empruntant les transports publics, le taux d'occupation par voiture est estimé à 2,1 personnes par véhicule. Un automobiliste fortement sous l'influence de l'alcool a été intercepté en ville de Nyon, le mercredi 21 juillet vers 15h00. Le contrôle au moyen de l'éthylomètre a révélé un taux d'alcoolémie de 3.47 0/00.

Le Corps des gardes-frontière a contrôlé les différents accès routiers à la frontière, notamment lors de 2 opérations particulières aux points de passage de Vireloup, Collex-Bossy, Sauverny, Chavannes-de-Bogis, Crassier, La Rippe, La Cure et Le Brassus. Plusieurs centaines de véhicules ont ainsi été contrôlés avec l'aide de chiens formés à la détection de produits stupéfiants. Le lundi 19 juillet, les gardes-frontière ont contrôlé plusieurs véhicules transportant des denrées alimentaires à destination du Paléo ne respectant pas la chaîne du froid. Durant cette période, les gardes-frontière ont saisi 150 grammes de marijuana, un peu de haschich et pris en charge 19 événements divers.

Pour la première fois, un officier de l'Etat major cantonal de conduite (EMCC) était intégré dans le dispositif afin d'étudier les risques liés à un tel rassemblement (mouvement de foule, panique, évacuation d'urgence) et de diminuer le temps de prise en charge en cas d'événement majeur.+

Le service médical Paléo, comptant 9 médecins, 9 infirmiers et infirmières ainsi que 40 ambulanciers, personnels soignants et collaborateurs, a traité entre 150 et 200  patients par jour, principalement pour des cas bénins : des brûlures, des entorses, de l'asthme et beaucoup de comas éthyliques. Mardi, le personnel sanitaire a rapidement pris en charge un homme ayant fait un arrêt cardiaque dans la foule. Après réanimation, il a été emmené en hélicoptère aux HUG.

Le SDIS de Nyon a été chargé de la sécurité feu sur tout le site du festival et lors du feu d'artifice le dimanche soir. Huitante huit pompiers volontaires ont assuré à tour de rôle les différentes périodes de garde durant la semaine, aux trois postes d'attente avec deux véhicules lourds de type tonne-pompe, un véhicule léger haute-pression, deux véhicules légers et trois motopompes. Les pompiers ont pris des mesures de prévention particulières dans le périmètre du village du monde en raison de la présence de grils à charbon, de braseros et de bûches finlandaises à proximité de structures inflammables.


Flux RSS

Abonnez-vous :

- au flux RSS des communiqués de presse de la Police cantonale vaudoise

Archives récentes

Archives par année