Icone d'impression

Hooliganisme: le canton de Vaud sanctionne les fauteurs de trouble genevois.

Publié le 24.07.12

Suite aux incidents impliquant une centaine de hooligans qui ont entaché la rencontre de Swiss Football League entre Lausanne Sports et le FC Servette en avril 2012, la Police cantonale vaudoise a ouvert une procédure puis sanctionné 10 jeunes hooligans. En partenariat serré avec l'ensemble des acteurs concernés, la police applique une politique de tolérance zéro face à la violence gratuite dans le sport.

Au terme d’une enquête de plusieurs mois, les spécialistes de la cellule « Hooligans » de la Police cantonale vaudoise ont identifié et interpellé une dizaine de personnes ayant participé aux heurts, le 1er avril 2012, en marge de la rencontre entre le Lausanne Sport et le FC Servette. Une centaine de hooligans genevois, avaient provoqué un début de feu avec des engins pyrotechniques en amont du match, avant de causer des débordements au terme de la rencontre. S'appuyant sur la loi fédérale sur les mesures de sécurité intérieure (LMSI) les spécialistes de la cellule "Hooligans" de la Police cantonale vaudoise appuyés par la division juridique, ont ouvert une procédure à l’encontre de dix de ces individus. La police a procédé à deux interpellations sur site puis à huit interpellations suite à l'enquête menée notamment grâce à une étroite collaboration intercantonale et aux moyens de surveillance vidéo. Si deux avertissements ont été prononcés, huit individus vont être déférés pour "émeute", "voie de fait", " incitation à l'émeute" et "opposition à l'acte d'autorité". Ces dix personnes suisses d’origine, âgées de 21 à 34 ans, et ont été sanctionnées par une interdiction de périmètre de huit mois et par une interdiction de stade de 3 ans.

Les mesures relatives à l’Interdiction de stade (IDS) transmise par les clubs vont de l’avertissement à une sentence de trois ans selon la récidive et la gravité des éléments à charge. Les IDS relèvent de la responsabilité des clubs concernés et de la SFL, ces instances étant chargées de l'application des sanctions qu'elles rendent. La police a la compétence de recommander l'interdiction de stade pour des actes commis à l'extérieur de ceux-ci. Les décisions de mesures d’interdiction de périmètre (IDP) relèvent quant à elles des autorités. Ce périmètre détermine une zone clairement délimitée entourant les manifestations sportive et à chaque fois expressément définie. Afin d'éviter un effet de vase communicant, les interdictions portent simultanément sur les stades et les patinoires. Dans le cas de non-respect d'une IDP une demande de présentation au poste peut être effectuée. Si celle-ci n’est pas respectée, l'individu sera soumis à une garde à vue. A fin juin 2012, 36 interdictions de périmètre ainsi que 36 interdictions de stade et 13 avertissements ont été prononcés pour le canton de Vaud.


Flux RSS

Abonnez-vous :

- au flux RSS des communiqués de presse de la Police cantonale vaudoise

Archives récentes

Archives par année