Icone d'impression

2012 au Département de la Sécurité et de l'Environnement (DSE)

Energie 

Dès janvier 2012 le Conseil d'Etat a présenté une série de mesures d'aide et de financement dans le domaine de l'efficacité énergétique et des énergies renouvelables pour 100 millions.

Par ailleurs, le 5 février 2012, dans un scrutin consultatif qui s'est tenu à Ste-Croix, les citoyens se sont majoritairement exprimés en faveur du projet de construction d'un parc éolien sur le territoire de la commune. Ce résultat positif a permis au Canton de Vaud de poursuivre sa politique de promotion des énergies renouvelables, puisqu’en mai 2012, le Conseil d'Etat a arrêté la liste des périmètres qui entreront dans la planification directrice des parcs éoliens vaudois. Comprenant neuf sites retenus, ainsi que 10 sites retenus sous condition, elle permet d'envisager une production totale de 1250 GWh d'électricité. Plus d'un quart de la consommation cantonale actuelle pourrait donc, à terme et pour autant que tous les projets puissent être réalisés, être assurée par l'énergie éolienne.

En juillet 2012, le Conseil d'Etat a présenté ses deux actions majeures en matière d'efficacité énergétique et d'énergies renouvelables menées dans le cadre de son programme d'investissements et de soutien à l'environnement économique. Il a alloué 30 millions de francs pour des subventions destinées à l'assainissement énergétique des bâtiments. 15 millions de francs sont prévus pour la réalisation de plus de 600 installations photovoltaïques.

En plus de ces deux objets, l'enveloppe financière du programme « 100 millions pour l'efficacité énergétique et les renouvelables » a aussi été affectée à la rétribution des projets vaudois en matière d'électricité produite à partir de biogaz, un audit pour les grands consommateurs, au soutien au bois énergie et à différents projets hydrauliques, à l'encouragement à la recherche et au développement dans le domaine de l'énergie ainsi qu'à la formation et l'information.

Puis, en fin d’année 2012, Vaud et Neuchâtel ont coordonné la planification directrice de leurs parcs éoliens respectifs. L'accord scellé entre les conseillères d'Etat Jacqueline de Quattro et Béatrice Métraux et le conseiller d'Etat Claude Nicati a assuré la coordination indispensable à l'approbation des plans directeurs cantonaux des deux cantons et a permis à ceux-ci d'aller de l'avant sans recourir à un éventuel arbitrage de la Confédération.

Enfin l’année 2012 a aussi été synonyme d’évolution grâce à la création de la Direction générale de l'environnement. Opérationnelle depuis le 1er janvier 2013, cette nouvelle entité de l'Administration cantonale, dirigée par Monsieur Cornelis Neet et réunissant le Service des eaux, sols et assainissement (SESA), le Service des forêts, de la faune et de la nature (SFFN), le Service de l’environnement et de l’énergie (SEVEN) ainsi que l’Unité des dangers naturels (UDN), est un instrument essentiel du Conseil d'Etat pour mettre en oeuvre une politique énergétique et environnementale cohérente et coordonnée. 

Sécurité

Autre dossier phare du Département en 2012, la sécurité publique puisqu’en février l’Etat a annoncé la création de 94 postes de policier supplémentaires jusqu'en 2017, soit une augmentation de 10% de l'effectif de terrain afin de répondre aux besoins liés notamment au programme Codex, à la réforme policière ainsi qu'à l'évolution démographique. De plus, il intègre dès 2012 dans l'effectif du canton 62 postes jusqu'ici sous contrats de prestations financés par les communes.

En mars 2012, alors tous deux victimes depuis de nombreux mois de délits transfrontaliers, tels que les cambriolages et les braquages, Vaud et Genève ont décidé d’unir leurs forces contre la criminalité transfrontalière. Les conseillères d'Etat Jacqueline de Quattro et Isabel Rochat, respectivement cheffes du Département de la sécurité et de l'environnement du canton de Vaud et du Département de la sécurité, de la police et de l'environnement du canton de Genève, souhaitent en outre que la Confédération rende le droit fédéral plus dissuasif.

Enfin tout récemment, afin d’améliorer la sécurité du public tout en veillant au bien-être des animaux, le Conseil d’Etat a aussi entrepris d’adopter une modification de la loi sur la police des chiens (LPolC) fondée sur les expériences faites depuis son entrée en vigueur le 1er janvier 2008.

Le projet de loi conserve le régime de l'autorisation pour détenteurs de chiens potentiellement dangereux et mise sur la formation, la prévention et la responsabilisation des détenteurs et promeneurs.

Environnement

Après avoir recensé plus de 1000 accidents par année impliquant du gibier sur le réseau routier vaudois, le canton de Vaud a décidé de lutter contre ce phénomène en installant des balises lumineuses et sonores qui chassent les animaux sauvages des abords des routes à l'approche d'une voiture. A ce jour, cinq tronçons ont déjà été équipés et trente autres, identifiés comme particulièrement exposés, à ce type de risques recevront leurs balises dans les années à venir.

Automobile et navigation

Pour ce qui est des autres réalisations entreprises par le DSE, la transformation des locaux du Service des automobiles (SAN) de Nyon, en étroite collaboration avec la ville de Nyon, qui offre des nouvelles structures d'accueil et une piste supplémentaire pour les expertises. Elle permet surtout l'introduction de deux nouvelles prestations, à savoir la possibilité d'effectuer des examens pratiques pour l'obtention du permis des motocycles et la planification de cessions d'examens théoriques sur rendez-vous.