Travailler au froid

Prévention lors de travail par grand froid

L’employeur doit protéger les travailleurs. Si la météo met en péril leur sécurité et leur santé, il doit aménager les conditions de travail, voire l’interrompre.

Les postes de travail soumis à des températures ambiantes autour et au-dessous de 0°C sont considérés comme présentant un danger particulier dû au froid (Source : brochure « Travailler au froid » voir ci-contre).

Le choix de la méthode d’appréciation et des mesures de protection techniques et organisationnelles est délégué à l’entreprise et aux spécialistes MSST (abréviation de « Appel à des médecins et autres spécialistes de la sécurité au travail »).

Recours à l’indemnité en cas d’intempéries

Les périodes de grands froids peuvent causer une perte de travail. Dans les branches d’activité concernées et sous certaines conditions, les entreprises peuvent faire une demande d’indemnités en cas d’intempéries. Cette prestation de l'assurance-chômage garantit aux travailleurs une compensation adéquate des pertes de travail imputables aux conditions météorologiques.

En savoir plus sur les conditions d'octroi de cette indemnité.

 

DOCUMENTATION

La brochure "Travailler au froid" éditée par Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) met à disposition une aide concrète pour la pratique en entreprise. Elle renseigne notamment sur les principes de base pour l'aménagement de places de travail au froid en plein air selon le principe TOP (mesures de protection Techniques, Organisationnelles et Personnelles).

Les informations et les recommandations qui s'y trouvent se fondent sur les résultats de projets de recherche sur le travail au froid et sur l'expérience pratique en entreprise.

Consulter la brochure "Travailler au froid"