Outils de développement durable

Il existe une palette d’outils pour la mise en œuvre concrète du développement durable, allant de la stratégie à adopter jusqu’à l’évaluation des résultats pour voir si la voie choisie est pertinente et efficace sur le long terme. Les questions du tableau ci-après créent une typologie qui permet de situer les outils existants en fonction de leurs objectifs.

Le tableau recense à titre d’exemple une partie des outils utilisés par le Canton.

Objectifs

Moyens

Où veut-on aller?

Il s'agit de définir explicitement les objectifs stratégiques pour favoriser la transparence et permettre à tous les acteurs d'avoir la même compréhension des buts du projet ou de la démarche de durabilité.

Vision sur le long terme

Où est-on?

L'audit de la durabilité permet le monitoring du développement durable au niveau d'un territoire ou d'une région. Cet état des lieux régulier permet de déceler les tendances à moyen terme et de mesurer le chemin effectif parcouru.

Monitoring

Dans quelle direction allons-nous?

Ce sont les projets qui favorisent ou non le développement durable. Leur évaluation ne dit pas si nous sommes dans une situation durable ou non, mais indique si le plan d’actions nous mène dans la bonne direction.

Outils d'évaluation de projets

Dispose-t-on des moyens adéquats pour atteindre notre but ?

Le développement durable est possible grâce à l'utilisation d'outils et des nouvelles méthodes de travail liées au processus.

Outils d'évaluation de processus

Tableau adapté de: Office fédéral du développement territorial (ARE), (2004):Guide des outils d’évaluation de projet selon le développement durable.

 

En termes de durabilité et de processus, il est fondamental de pouvoir mesurer de manière quantitative et qualitative le chemin parcouru. L'élaboration et l'utilisation d'outils d'évaluation de la durabilité fait partie intégrante des objectifs de l'Agenda 21, dès sa diffusion à Rio en 1992.

Évaluer les projets constitutifs d’une politique publique permet d’évaluer la pertinence des actions. En prenant comme référence les objectifs de départ, l'évaluation porte sur l’analyse des effets de toutes les étapes d'une démarche, de la conceptualisation d'un Agenda 21 à la réalisation de projets sur le terrain. Les résultats peuvent faire l’objet d’un suivi dans le temps (monitoring).

Depuis la fin des années 90, l’élaboration d'outils d'évaluation du développement durable a été entreprise par la Confédération (ARE) et diverses instances cantonales et communales, souvent en collaboration avec des hautes écoles et autres instituts spécialisés (IDHEAP, SANU) Les outils aujourd’hui éprouvés sont recensés dans ces pages.

Un aperçu sélectif d'une vingtaine d'instruments et une grille d'orientation facilitant le choix d'un outil en fonction des besoins figure dans un guide édité en 2004 par l'ARE:

Guide des outils d'évaluation de projets selon le développement durable.

Au niveau de l'administration cantonale, l'intégration du développement durable est possible grâce à la construction d'un savoir-faire global basé sur un processus dynamique, ainsi que l'utilisation des outils d'évaluation, à tous les échelons des activités des services. L'objectif à terme est que l'ensemble des actions de l'Etat et des décisions politiques tienne compte du développement durable en s'appuyant sur les outils d'évaluation.

L’UDD s'engage donc à promouvoir l'utilisation d'outils d'évaluation de développement durable et à suivre les évolutions en cours au niveau de la Confédération et des autres entités publiques pour conseiller au mieux les délégués interdépartementaux et les chefs de services. Il est clair que ces outils sont des aides à la décision qui, en aucun cas, ne peuvent former la décision.