Un canton parcouru par 6000 km de cours d'eau

Des cours d'eau très diversifiés

Le canton de Vaud est parcouru par un immense réseau constitué de 6000 km de rivières. Cela va du ruisselet qui s'écoule en bordure de champ à l'imposant Rhône qui traverse le Chablais. Leur état varie du cours d'eau naturel, propre et bien préservé à la cunette en béton, artificielle et totalement stérile. Grace aux travaux de "renaturation", des tronçons sont remis à ciel ouvert ou désartificialisés et rendus à la nature. 

De qui dépendent-ils

  • Sur ces 6000 km, environ 400 ont subit des interventions physiques par le canton.  Par ces travaux, ils ont acquis le statut de "cours d'eau corrigé" et sont placés directement sous la souveraineté de l'Etat.
  • 3600 km, à régime permanent et relativement naturel, dépendent des communes et des propriétaires privés.
  • Le solde est constitué par  des cours d'eau à régime discontinu, le plus souvent situés dans les régions de montagne. A l'extrême, ce sont de simples fossés, rarement en eau.

Le "bon état" d'un cours d'eau

Pour qu'un cours d'eau puisse être déclaré en "bon état", il doit satisfaire à un ensemble d'exigences qui sont:

  • un régime hydraulique équilibré

  • un état chimique, biologique et écomorphologique satisfaisant.  

Avec l'épuration des eaux usées de toutes nos communes, une agriculture de plus en plus respectueuse de l'environnement, une renaturation régulière du lit des rivières, l'état biologique et chimique de nos cours d'eau s'améliore régulièrement.