Débits des rivières

station de mesure de débit en temps réel sur le Nozon
station de mesure de débit en temps réel sur le Nozon

Consulter les données en temps réel

Le canton exploite un réseau d'une quarantaine de stations de mesure des débits réparties sur l'ensemble du territoire et dans les principaux cours d'eau. Les données de ces stations sont régulièrement relevées, traitées et archivées. certaines peuvent être consultées en temps réel.

A quoi servent ces données ?

Ces mesures sont destinées à la surveillance journalière des débits des cours d'eau. Elles alimentent également les annuaires statistiques de la Confédération et du canton ainsi que des bases de données numériques utilisées dans les logiciels de simulations (GESREAU). Les annuaires vaudois (13 dernières années) sont disponibles sur commande (voir à droite).

Prévoir, anticiper, planifier

Bien connaître le régime des débits d'une rivière permet de prévoir ses comportements en cas de crue, d'anticiper les dommages potentiels qu'elle peut provoquer et de planifier les mesures de protection les plus adéquates.

Ces mesures servent également à autoriser les quantités d'eau que l'on peut prélever dans un cours d'eau pour l'arrosage, sans porter préjudice à la faune et à la flore, tout particulièrement lorsque les débits sont faibles (étiages).
Elles sont également importantes pour dimensionner les ouvrages en relation avec les cours d'eau.

Limitation des débits par l'infiltration

Pour maîtriser les débits, l'Etat  favorise l’infiltration des eaux claires partout où la perméabilité des sols est suffisante pour le permettre, et pour autant que la pratique ne déstabilise pas les terrains (glissements, inondation de caves), ni ne compromet la qualité des eaux souterraines, ceci en conformité avec les principes de la législation fédérale.

L'infiltration réapprovisionne les eaux souterraines et stabilise par là les débits des rivières.

Limitation des débits par des ouvrages construits

Lorsque le terrain ne se prête pas à l'infiltration et que la capacité du cours d'eau n'est pas suffisante pour y faire passer des débits de fortes crues, il est possible de limiter les dégâts en inondant des zones crées à cet effet. Ces "zones inondables" absorbent les pointes des débits de crue et diminuent ainsi le risque d'inondation à l'aval.

 

Zone inondable créée le long du cours de la Longeaigue
zone inondable créée le long du cours de la Longeaigue
 

Trouver le bon interlocuteur
Interlocuteurs DGE par commune

Données hydrographiques

Bulletin de commande des annuaires hydrographiques vaudois

Les débits des rivières en temps réel

Veille hydrologique nationale, informations hydrologiques sur les principales rivières de Suisse