Protéger et surveiller la qualité de nos cours d'eau

Nos rivières sont vivantes

Les cours d’eau doivent pouvoir remplir différentes fonctions. Parmi celles-ci le maintien de la biodiversité et des habitats naturels, le potentiel d’autoépuration ainsi que la préservation des ressources en eau potable. Une protection globale des cours d’eau contre toute atteinte nuisible est aujourd’hui inscrite dans la législation. Des exigences claires concernent notamment la présence de substances polluantes, ainsi que les animaux et plantes qui doivent pouvoir vivre dans nos cours d’eau.

Afin de garantir le respect de ces prescriptions, le canton exerce la haute surveillance de la qualité des eaux de surface.

Le Sauteru, vers Oppens
Le Sauteru, vers Oppens

Le canton en appui aux communes

Ce sont les communes qui ont la charge de l'exécution des travaux de protection des eaux. Le canton leur apporte un soutien dans leurs travaux de planification de l'assainissement à long terme, notamment en supervisant l'élaboration des plans généraux d'évacuation des eaux (PGEE). Le canton s'occupe également de tous les aspects concrets relatifs à l'assainissement des eaux

Le traitement performant de nos eaux usées est une des conditions nécessaires au maintien d’un bon état de nos rivières. Le canton fixe les objectifs de traitement à atteindre pour les stations d'épuration (STEP), en fonction des caractéristiques du milieu récepteur qui reçoit les eaux traitées (lien vers la page des STEP) . Il s’assure également de leur fonctionnement par des analyses et des contrôles réguliers (DGE, Division protection des eaux).

La Broye dans la région de Moudon
La Broye dans la région de Moudon

Un suivi des substances polluantes

La qualité de nos cours d’eau est fortement influencée par les rejets de STEP, par des pollutions d’origines diverses, notamment les apports de l’agriculture et du ruissellement des eaux claires provenant des zones urbanisées. Le suivi physico-chimique (voir les publications de la DGE)  des eaux superficielles permet de s'assurer de leur qualité et d'identifier les éventuelles atteintes. Les nouvelles substances que l'on retrouve en traces dans le milieu (les micropolluants), rendent la surveillance difficile et coûteuse.

Un suivi des organismes vivants dans les cours d’eau

Afin de garantir la présence de communautés animales correspondant à des eaux en bon état, le canton effectue un suivi et publie un rapport annuel sur la qualité biologique des rivières (voir le document De Source Sûre, pdf, 30 Mo). Il se base sur  l’étude des macroinvertébrés benthiques (petite faune du fond) qui est un outil opérationnel qui intègre les différents effets sur le cours d'eau. Cette qualité biologique est influencée autant par la qualité chimique des eaux (phytosanitaires et autres polluants), que par l'écomorphologie (la structure physique du cours d'eau) et l'hydrologie (les variations de débits).

Echantillonnage de la faune benthique dans la Gryonne
Echantillonnage de la faune benthique dans la Gryonne

Des rapports périodiques

Les activités de surveillance de la qualité des eaux superficielles font l’objet de rapports régulièrement publiés par la Division protection des eaux de la DGE. Ils sont téléchargeables (voir en haut à droite) . Certains des résultats sont pris en compte comme indicateurs du développement durable.

 

Trouver le bon interlocuteur
Interlocuteurs DGE par commune

Division laboratoire

Collaborateurs responsables

Qualité des cours d'eau vaudois

"Sous chaque grille se cache une rivière"

 Halte à la pollution des cours d'eau, la DGE soutient la campagne de sensibilisation organisée par l'Association Suisse des Gardes-Pêche