La 3e correction du Rhône

D'anciennes digues qui se fragilisent avec le temps

Les récentes crues du Rhône ont révélé la grande fragilité des digues qui protègent l'ensemble du Chablais contre le risque d'inondation. Entre St-Maurice et le Léman, la menace d'une rupture ou d'un débordement ne peuvent être exclus. Une partie des digues est constituée de matériaux peu homogènes qui se fragilisent au contact avec l'eau, un peu à la manière d'un cube de sucre humidifié. La situation actuelle est critique. En certains endroits le Rhône coule au dessus du niveau de la plaine. Une rupture importante peut causer des dégats considérables, qui pourraient se chiffrer en milliards de francs.

 

Le Rhône endigué et canalisé s'écoule à travers le Chablais
Le Rhône endigué et canalisé s'écoule à travers le Chablais

Planification de la 3ème correction du Rhône

Au vu des risques d'inondation, les gouvernements valaisan et vaudois se sont lancés dans un important projet de 3ème correction du Rhône. Le canton du Valais mène son propre projet sur son territoire, alors qu'une étroite collaboration intercantonale s'est mise en place le long du tracé dépendant des deux cantons dans le Chablais.

31.03.10. Les deux gouvernements adaptent le projet

Les Conseils d’Etat valaisan et vaudois adaptent le projet pour diminuer son impact sur les zones agricoles. Ils ont analysé les remarques issues de la consultation publique du PA-R3 (voir ci-dessus) portant principalement sur la question de l’emprise du projet et sur les alternatives d’aménagement du fleuve. Ils prévoient une réduction de l’emprise sur les surfaces agricoles et confirment que la solution d’aménagement prévue par le PA-R3 est à même d’assurer la protection durable de la population conformément aux bases légales et directives en vigueur. 

 

Trouver le bon interlocuteur
Interlocuteurs DGE par commune

Rapport intermédiaire

Téléchargez le communiqué de presse conjoint VS-VD sur les adaptations du projet (du 31.3.10).