Décision

Dans sa réponse à un postulat de la députée Léonore Porchet, le Conseil d’État estime qu’un travail de sensibilisation doit être mené dans le canton auprès de la population et des professionnels afin d’encourager le partage de connaissances autour des questions relatives à la fin de vie. Le Conseil d’État relève qu’un symposium public, «Couleurs de la mort», a déjà été organisé. Cette action sera suivie par la constitution d’une commission de réflexion dédiée à cette thématique, sous la gouvernance du Département de la santé et de l’action sociale et la création de formations pluridisciplinaires spécifiques.

Renseignements complémentaires

DSAS, Karim Boubaker, médecin cantonal, Direction générale de la santé, 079 783 25 89

Fichier à télécharger

Partager la page

Partager sur :