A Chavornay, un fourgon de transfert de fonds a été dévalisé – appel à témoin

Publié le

Jeudi 8 février vers 19h45, un fourgon blindé qui transportait des fonds circulait sur l’A1 en direction de Lausanne. Contraint de sortir de l’autoroute, il a été braqué par des hommes cagoulés et armés à la hauteur de Chavornay. Les auteurs ont ensuite pris la fuite dans une direction inconnue. La fille de l’un des convoyeurs était retenue en otage en France. Elle a ensuite été relâchée par ses ravisseurs. Il n’y a pas de blessé.

Vers 19h45, un fourgon de transfert de fonds circulant sur l’autoroute A1 en direction de Lausanne a été contraint par un complice de sortir à la hauteur de Chavornay et de se garer sur un parking à proximité. Là, plusieurs hommes armés qui attendaient le fourgon l’ont fait se garer. Ils ont ensuite braqué les convoyeurs, dévalisé l’entier du fourgon et pris la fuite à bord d’un véhicule SUV 4x4 de type Porsche de couleur foncée. Les auteurs ont pris une direction inconnue et n’ont pas été rattrapés. La fille de l’un des convoyeurs était retenue en otage en France durant l’opération. Elle a ensuite été relâchée par ses ravisseurs.

Arrivés sur les lieux quelques minutes après avoir été alertés, les gendarmes et les inspecteurs de la police de sûreté ont contrôlé le secteur, pris les mesures urgentes et déployé un dispositif.

Le signalement des auteurs est le suivant : trois hommes, environ 170–175 cm, corpulence normale, vêtus entièrement de noir, cagoulés et gantés, parlaient français avec un accent, peut-être du sud de la France ou d’Afrique du nord.

Au final, l’opération n’a pas fait de blessé.

La Police cantonale vaudoise lance un appel à témoin. Les personnes susceptibles de fournir des renseignements au sujet de cette agression sont priées de prendre contact avec la centrale de la Police cantonale vaudoise au 021 333.5.333 ou avec le poste de police le plus proche

Cet événement a nécessité l'intervention de 12 patrouilles de la gendarmerie vaudoise et des inspecteurs de la police de sûreté.

La procureure de service a ouvert une enquête pénale et qu’elle a confié aux inspecteurs de la Police cantonale vaudoise.


 

Flux RSS

Abonnez-vous :

- au flux RSS des communiqués de presse de la Police cantonale vaudoise

Archives récentes