Définitions - Situations

Conflit

Les conflits font partie de la vie en collectivité. L’univers professionnel, de par les contraintes organisationnelles et relationnelles qu’il impose, est potentiellement source de conflits multiples. Il ne s’agit pas de vouloir éviter tout désaccord car les critiques constructives et les divergences d'opinion permettent de travailler de manière dynamique. 

Il est toutefois essentiel de détecter rapidement les conflits qui durent et prennent de l'ampleur, et de développer les moyens de les traiter. Non gérés, les conflits affectent la santé et la motivation des protagnistes, le climat de travail de l'équipe en général, ainsi que la qualité des prestations.

Les situations conflictuelles peuvent naître dans n’importe quelle unité et leur prise en charge est, pour les cadres concernés, très coûteuse en énergie et en temps.

Dans certains cas, le recours à un tiers indépendant et neutre, comme une médiatrice ou un médiateur, peut se révéler très utile, tant pour les personnes en conflit que pour l’encadrement.

La médiation
est une méthode éprouvée de gestion de conflits.

Harcèlement psychologique ou mobbing

Le harcèlement psychologique ou mobbing se définit par une succession de propos ou de comportements hostiles, fréquents et répétés, qui tendent à dénigrer ou à isoler une personne ou à l’écarter de son poste.

Les agressions peuvent être directes ou indirectes.


Exemples d’agressions psychologiques directes :

  • agressions visant l'identité de la victime (sexe, religion, âge, situation familiale, etc.)
  • agressions visant l'estime de soi (humiliation, insultes, mépris, dévalorisation, disqualification, discrédit, etc.)
  • agressions visant à engendrer la peur (hurlements, brimades, menaces, espionnage, etc.).

Exemples d’agressions psychologiques indirectes :

  • agressions par omissions, visant à isoler une personne (ne pas la saluer, l'ignorer, la priver d'informations, lui retirer du travail, etc.)
  • agressions détournées, qui peuvent avoir lieu à l'insu de la personne harcelée (déploiement de rumeurs, informations erronées, etc.)
  • agressions matérielles visant la victime à travers ses biens ou ses instruments de travail (déplacement ou vol de dossiers, dérèglement d'un outil de travail, etc.).

Le harcèlement psychologique est lourd de conséquences, tant pour les victimes que pour l'employeur. Il n’est pas toléré au sein de l’ACV et des institutions affiliées. Les auteurs de harcèlement s’exposent à des sanctions qui peuvent aller jusqu’à un licenciement pour justes motifs.

Ce qui n'est pas du harcèlement

  • les actes managériaux effectués dans le respect des procédures et sans atteinte à la personnalité de la personne concernée
  • l'agression ponctuelle, le conflit
  • les contraintes professionnelles normales
  • les mauvaises conditions de travail, sans intentionnalité de nuire
  • le stress, qui peut être un indice de harcèlement mais ne constitue pas une preuve.

Harcèlement sexuel

Le harcèlement sexuel se définit par tout comportement importun (gênant et non désiré) de caractère sexuel ou tout autre comportement fondé sur l’appartenance sexuelle, qui porte atteinte à la dignité de la personne sur son lieu de travail. Sont considérés comme harcèlement sexuel, notamment, le fait de proférer des menaces, de promettre des avantages, d'imposer des contraintes ou d'exercer des pressions de toute nature sur une personne en vue d'obtenir d'elle des faveurs de nature sexuelle.

Ces agissements non désirés provoquent de l’inconfort et de la crainte chez la personne qui les subissent et mettent en péril son emploi.

On distingue deux types de harcèlement sexuel :

Le harcèlement "chantage"

  • La personne qui harcèle vise à obtenir de sa victime des faveurs de nature sexuelle. Cela suppose une dépendance hiérarchique de la victime à l'égard de l’auteur de harcèlement. Cette forme de harcèlement se traduit, notamment, par des menaces ayant trait à la situation professionnelle, ou, éventuellement, par des promesses d'avantages. Le harcèlement sexuel relève de l'abus de pouvoir.

Harcèlement "climat de travail hostile"

  • Il consiste en des propos sexistes répétés, des remarques gênantes à caractère sexuel, comme par exemple, l'exhibition ou diffusion d'images à caractère érotique ou pornographique.

Le harcèlement sexuel est lourd de conséquences, tant pour les victimes que pour l'employeur. Le harcèlement sexuel est interdit par la loi et les auteurs s’exposent à des sanctions très lourdes, comme le licenciement pour justes motifs.

Les comportements non désirés à caractère sexuel sont à prendre au sérieux dès leurs premières manifestations. Ces conduites sont en général répétées, mais un acte isolé peut suffire. L’intention de l’auteur n’est pas déterminante dans la définition du harcèlement sexuel et c'est l’aspect importun, gênant et non désiré de ce comportement qui est à considérer.

 

Groupe Impact
Rue Caroline 2
1014 Lausanne
CH

Tél. +41 21 316 59 99
Fax +41 21 316 60 53

En cas de non-réponse, veuillez laisser un message. Il sera traité confidentiellement et vous serez rappelé-e dans les 24 heures ouvrables.