Accueil familial de jour des enfants

L’accueil familial de jour permet la prise en charge d’enfants par toute personne qui accueille dans son foyer, à la journée (à temps partiel ou à temps plein) et contre rémunération, régulièrement et de manière durable, des enfants. (art. 2 LAJE).

Pour pratiquer l'accueil familial de jour, il est nécessaire d'obtenir une autorisation de sa commune de domicile.

Pour les parents

Vous cherchez une place d’accueil pour votre enfant ?

Si vous désirez une place en accueil familial de jour, prenez contact avec la structure de coordination du réseau d’accueil de votre commune (liste des Coordinatrices (PDF, 176 Ko))

Pour trouver une place dans un accueil collectif de jour, comment s'y prendre

Pour devenir accueillant-e en milieu familial (AMF)

Pour devenir accueillant-e en milieu familial (AMF), il faut :

  • être âgé de 20 ans au moins et être capable de discernement ;
  • disposer de l’expérience et des aptitudes éducatives, personnelles et sociales nécessaires;
  • bénéficier soi-même ainsi que les personnes vivant dans le même ménage d’un état de santé physique et psychique n’empêchant pas la prise en charge d’enfants ;
  • disposer d’une situation personnelle et familiale qui garantisse la stabilité de l’offre d’accueil;
  • être de nationalité suisse ou au bénéfice d’un permis C, d’un permis B ou de toute autre autorisation de résider sur le territoire suisse valable une année au moins ;
  • avoir une maîtrise suffisante de la langue française ;
  • ne pas exercer d’autre activité susceptible d’entraver la qualité de la prise en charge des enfants ;
  • déposer une demande y relative auprès de la commune ou du réseau compétent en regard du lieu de domicile de l’AMF. Les procédures étant communales, elles peuvent varier dans le canton.

Les autorisations sont décernées par les communes ou associations de communes qui assurent également la surveillance et le suivi des AMF, par l’intermédiaire d’un-e coordinateur-trice. Cette personne se rend chez l’accueillant-e pour vérifier si les conditions qui ont prévalu à l’autorisation sont toujours actuelles.

Les accueillant-e-s en milieu familial

Les accueillant-e-s en milieu familial (AMF) sont autorisé-e-s par la commune de leur domicile ou par une association de communes (cf. ci-dessus).

Ils/elles suivent un cours d’introduction, puis une rencontre de soutien par année organisée par la Communauté d’intérêt pour l’accueil familial de jour (CIAFJ).

Les accueillant-e-s en milieu familial sont affilié-e-s à une structure de coordination, pour avoir le droit d’accueillir des enfants.

Structures de coordination / Coordinatrices et coordinateurs

La coordinatrice ou le coordinateur pour l’accueil familial de jour est engagé-e par une commune. Elle ou il doit attester de certaines compétences et être au bénéfice d’un titre professionnel de niveau tertiaire prévu dans le Référentiel de compétences des directives pour l’accueil familial de jour (PDF, 78 Ko).

Elle ou il bénéficie d’une formation spécifique dispensée par la Haute Ecole en travail social (EESP).

Elle ou il est en charge de l’enquête socio-éducative des candidat-e-s à l’accueil familial de jour et effectue régulièrement des visites de surveillance chez les AMF.

Directives

Les directives cantonales pour l’accueil familial de jour (PDF, 78 Ko) définissent les cadres de références et référentiel de compétence. Elles favorisent un accueil de qualité des enfants accueillis au domicile d'une AMF.

Partager la page