Exemples de projets financés

Exemples de projets financés

Chaque année, l’Etat de Vaud finance des actions et projets pilotes dans les domaines de la prévention des maladies, promotion de la santé et lutte contre les addictions. Voici quelques exemples de projets financés:

Approche participative pour favoriser le partage de la décision dans le dépistage de cancers

Mené sur une durée de deux ans par la Policlinique Médical Universitaire de Lausanne (PMU), en collaboration avec Pro Senectute Vaud, la Fédération romande des consommateurs et la Faculté de Biologie et de Médecine de Lausanne, le projet «Approche participative pour favoriser le partage de la décision dans le dépistage de cancers» vise à mettre en place des moyens de communication qui répondront aux besoins ainsi qu’aux préférences des citoyens afin d’encourager leur participation dans la prise de décision pour le dépistage des cancers du côlon, de la prostate et du poumon.

En effet, le citoyen participe de plus en plus activement aux décisions avec les professionnels de santé qu’il consulte. Cette démarche s’appelle partage de la décision et est soutenue par des documents tels ceux mis au point dans ce projet, les aides à la décision. Pour faire des choix en accord avec ses valeurs et ses préférences de santé, le citoyen doit être correctement informé sur les bénéfices et les risques des options de santé dont il dispose. De nos jours, les moyens de communication (sites internet, forums de discussion, etc.) proposent énormément d’information sur la santé, de contenu et de présentation, souvent peu ou pas adaptés aux besoins du citoyen.
Afin que les aides à la décision pour le dépistage des cancers soient adaptées aux besoins des patients, la PMU a créé un groupe de citoyennes et citoyens qui participe activement à l’évaluation de ces documents au cours de leur développement. Plus d'informations

Cancer et reprise du travail: un défi de taille

La brochure «Cancer et travail – Favoriser le maintien et le retour à l'emploi» de la Ligue vaudoise contre le cancer et de la Fondation Joseph et Lina Spicher vise à donner des clés de compréhension pour favoriser le maintien du poste de travail et le retour à l’emploi. Employeurs et employés y trouveront des informations sur la maladie, ses répercussions sur la sphère professionnelles, les prestations des assurances sociales, les réglementations en matière de droit du travail et les ressources disponibles dans le canton de Vaud.

Télécharger la brochure (PDF, 910 Ko)

Prévention des violences de couple chez les jeunes

Gérée par la Fondation Charlotte Olivier et conduite conjointement par le Bureau de l'égalité entre les femmes et les hommes et l'Unité de médecine des violences de l’hôpital universitaire du canton de Vaud, une étude d’évaluation du projet «Sortir ensemble et se respecter» a montré que plus de 300 jeunes ont été touchés et sensibilisés aux relations abusives et la violence en couple.

Deux tiers d’entre eux précisent que ce projet a largement répondu à leurs attentes et à leurs besoins. Trois quart des adolescents sondés estiment être à même désormais d’aider un ami vivant des relations abusives. Suite à leur participation au projet, la plupart des jeunes a démontré une attitude moins favorable à la violence et aux stéréotypes de genre.

Lire le rapport (PDF, 1,43 Mo)

Campagne de prévention alcool «pote bourré = pote en danger»

En 2017, la Ville de Lausanne a lancé la 2ème édition de sa campagne de prévention «pote bourré = pote en danger» s’adressant aux jeunes de 13 à 17 ans. En marge de la Semaine alcool, organisée par l’Office fédéral de la santé publique, la Ville a diffusé un nouveau clip de prévention et a mis en place avec ses partenaires une série d’actions destinées aux jeunes ainsi qu’aux parents et aux professionnel-le-s de l’éducation.

Les adolescents et le sexting

L’objectif principal de ce projet était d’explorer les opinions sur les pratiques liées au sexting chez les adolescents de tous les points de vue possibles (victimes, auteurs, pairs, etc.) afin de comprendre les différents processus pouvant mener à des conséquences négatives, ainsi que les motivations et interprétations des jeunes quant à la pratique du sexting, dont le phénomène est encore relativement nouveau en Suisse.

Lire le rapport de l'IUMSP

 

 

Partager la page