Département de l'économie, de l'innovation et du sport (DEIS)

2018 au Département de l'économie, de l'innovation et du sport

Économie

Parallèlement à l’entrée en fonction d’Andreane Jordan Meier en tant que cheffe de service au 1er janvier 2019, l’année 2019 du SPEI a été marquée par le travail préparatoire en vue de l’élaboration de la nouvelle Politique d’Appui au Développement Economique (PADE) pour la période 2020-2025. Dans ce cadre, des moyens supplémentaires ont été dessinés pour renforcer la politique de soutien à l’innovation et à la transition vers l’économie durable dans le canton, dont le Conseil d’Etat a fait deux enjeux stratégiques majeurs. Ainsi, un projet de décret est né qui sera soumis prochainement au Conseil d’Etat, afin de créer un Fonds de soutien à l’innovation, à l’immunothérapie oncologique et à l’économie durable, doté de quelque 105 millions de francs. Dans le courant de l’année 2020, une nouvelle entité issue de la fusion du Développement économique - Canton de Vaud (DEV) et d’Innovaud sera également créée, avec pour objectif le renforcement de l’efficience stratégique et organisationnelle.

Sur le volet de la politique régionale, le déploiement de la stratégie régionale 2020-2023 a été impulsé - les cantons sont en effet tenus de présenter à la Confédération tous les quatre ans un programme de mise en œuvre, précisant les priorités cantonales et le cadre financier de la réalisation de la loi fédérale sur la politique régionale (LPR).

Les laboratoires de l’Office de la consommation (OFCO), entité créée en 2018, ont poursuivi leurs activités dans les secteurs suivants : analyses de composition, analyses de contaminants, biologie, inspectorat des denrées alimentaires et objets usuels, métrologie (bureau cantonal vaudois des poids et mesures), distribution de l'eau, qualité des eaux. Pour la Police cantonale du commerce, rattachée à l’OFCO, l’année 2019 a été marquée par un important travail portant sur l’introduction dans la loi sur l’exercice des activités économiques d’un nouveau chapitre traitant du transport de personnes à titre professionnel, et par la rédaction d’un règlement d’application adopté par le Conseil d’Etat en fin d’année.

Emploi

Dans une situation économique globalement favorable, le canton de Vaud enregistre une baisse importante du chômage qui s’inscrit à son plus bas niveau- 3.8% -  depuis 2008. La mise en œuvre de l’obligation d’annoncer leurs postes vacants  a permis aux ORP vaudois de traiter près de 22'000 emplois vacants en 2018, un nombre jamais atteint jusqu’ici, et qui a contribué à favoriser les reprises d’emploi et la diminution de la durée moyenne du chômage.  De manière plus large, en 2018, l’économie suisse a bénéficié d’un contexte international globalement favorable malgré un ralentissement conjoncturel amorcé au mois de septembre. 

Agriculture

Suite au transfert en 2017 du Service de la consommation et des affaires vétérinaires (SCAV) du département du territoire et de l’environnement (DTE) au Département de l’économie, de l’innovation et du sport (DEIS) il a été décidé de transférer la partie concernant les affaires vétérinaires et l’inspectorat au service de l’agriculture et de la viticulture (SAVI).  Cette reprise par le SAVI a donné lieu à la création d’une nouvelle direction générale, la direction générale de l’agriculture, de la viticulture et des affaires vétérinaires (DGAV) qui a vu le jour au 1er juillet 2018. Son directeur  a été nommé en la personne de M. Frédéric Brand,  ancien chef du SAVI. L’année agricole a été marquée par un épisode caniculaire et de sécheresse qui a conduit le Conseil d’Etat à déclencher le plan ORCA le 6 août 2018. Ce sont 3,8 millions de litres d’eau qui ont été transportés par route ou par hélicoptère pour ravitailler le bétail sur 92 alpages du canton de Vaud. De manière générale, l’ensemble des cultures ont souffert de la sécheresse, à l’exception de la vigne dont la production a été exceptionnelle, tant du point de vue de la quantité que de la qualité.Dans ses différents programmes de formation, le canton a mis en œuvre une patente en gestion d’alpage, formation unique en Suisse qui a été suivie par 11 élèves.

Sport

Le SEPS a lancé au début de l’année scolaire 2019-2020 deux projets d’envergure en lien avec les JOJ Lausanne 2020 : le poster des aptitudes physiques avec le concours de sportifs d’élite vaudois, ainsi que les joutes intra et inter-établissements appelées « Parcours 5 – 6P » dont les finales cantonales seront organisées à Lausanne durant les Jeux olympiques de la jeunesse. En outre le SEPS a organisé une communication spécifique à l’attention des clubs sportifs vaudois s’agissant des aspects fiscaux. Sur le plan du sport international, plusieurs importantes inaugurations ont eu lieu à Lausanne, telles celle du nouveau siège du Comité international olympique basé à Vidy et de la nouvelle patinoire « Vaudoise aréna » à Malley. Il convient enfin de noter que la 60e fédération de sport international s’est implantée dans le canton en 2019 (elles étaient 24 en 2007).

Population

Dans le cadre de la réorganisation du domaine de l’asile, le Canton, la commune de Vallorbe et la Confédération ont signé en juin, une convention sur l’exploitation du centre d’enregistrement et de procédure (CEP) actuel comme Centre fédéral pour requérants d’asile (CFA). Un nouveau site d’état civil (Broye-Vully) a ouvert le 1er janvier à Moudon, où se trouve déjà le centre administratif qui délivre les actes d’état civil. Dès le 1er janvier 2018, l’état civil vaudois est organisé en un seul office subdivisé en cinq sites régionaux (Lausanne, Est-vaudois, La Côte, Nord-Vaudois, Broye-Vully). Dans le cadre de la politique d’intégration suisse des étrangers et du programme de législature, a débuté cette année le second Programme d’intégration cantonal pour la période 2018-2021, le PIC II. Il prolonge le premier programme  (2014-2017) et entend pérenniser les offres destinées aux étrangers par des conventions avec les partenaires sur le terrain, renforcer les mesures phares et permettre au Bureau cantonal pour l’intégration des étrangers et la prévention du racisme (BCI) de continuer à œuvrer pour inscrire l’intégration des étrangers comme enjeu majeur des politiques d’insertion et de cohésion sociale. 

Partager la page