Service du personnel de l'État de Vaud (SPEV)

Salaire minimum

Dans le cadre de la stratégie fiscale 2022 et des mesures d’impulsion, le Conseil d’Etat a décidé le 06.06.2018, de revaloriser les classes salariales les plus basses en fixant un salaire minimum annuel brut de 52'000 Fr. pour les classes 1 à 3 et en adaptant le minimum et le maximum salarial des classes 4 et 5 afin de valoriser l’exigence du CFC, tout en garantissant les amplitudes de progressions existantes pour les classes 1 à 5. La mise en œuvre au nouveau salaire minimum pour les classes 1 à 5 a été réalisée au 01.07.2019.

D’autre part, le Conseil d’Etat a adopté le 11.09.2019 les différents éléments nécessaires à appliquer, dès le 01.01.2020, pour l’implémentation complète de la revalorisation des salaires des classes 1 à 5, comprenant la grille  des salaires cibles des classes 1 à 5, l’arrêté relatif à la mise en œuvre au 01.01.2020 du relèvement du salaire minimum introduit le 01.07.2019, le nouveau règlement relatif au système de rétribution des collaborateur-trice-s de l’Etat.

 

 

Egalité salariale – Préparation de l’analyse LOGIB

 

Dans l’objectif d’assurer une analyse pertinente concernant le contrôle de l’égalité salariale décidé par le Conseil d’Etat, il est nécessaire de pouvoir faire des comparaisons entre la rémunération des femmes et des hommes en tenant compte du niveau de formation le plus élevé obtenu par les collaborateur-trice-s, indépendamment de celui requis pour l’exercice de leur fonction.

Le Bureau de coordination des ressources humaines (BCRH) a défini dans ce sens les modalités concernant la saisie du niveau de formation le plus élevé dans le système d’information des ressources humaines (SIRH), notamment lors de toute nouvelle embauche avec l’obligation de renseigner désormais systématiquement cette information. En parallèle, les services ont œuvré à ce que la donnée soit saisie pour l’ensemble des collaborateur-trice-s déjà en poste au sein de leur entité.

Relève et développement des compétences managériales

Dans le cadre de sa stratégie RH 2018-2022, le Conseil d’Etat a adopté le 20.02.2019 le développement et la mise en œuvre d’une démarche de développement des compétences managériales afin de préparer la relève des cadres (opérationnel-le-s, expert-e-s avec conduite et supérieur-e-s). Ce programme intègre les différentes prestations qui sont offertes aux collaborateur-trice-s afin de soutenir leur développement vers et dans les fonctions managériales.

La prestation « Cadre, un métier pour moi ? » qui s’adresse aux non-cadres a été développée avec l’appui du BCRH. L’objectif principal est de permettre à un-e collaborateur-trice de se construire une image réaliste du rôle et des responsabilités d’un-e cadre ainsi que de définir ses acquis et ses points de développement dans cette perspective.  Une session pilote a été lancée avec 12 participant-e-s fin 2019.

Au vu du bilan positif enregistré, la mise en œuvre de la prestation a été  confirmée avec le lancement d’une première session dès fin janvier 2020.

Parallèlement, le bilan du pilote concernant la prestation « Objectifs cadres » a été effectué. Pour mémoire, cette prestation qui s’adresse aux nouveaux-velles cadres de l’ACV, a pour enjeux de fournir les outils de base du management, de diffuser les bonnes pratiques managériales et de développer une culture d’entreprise commune. Le cursus a été généralisé au travers de huit sessions (de sept jours chacune sur six mois)  démarrées en 2019. Ce sont 102 cadres qui ont suivi l’entier du cursus en 2019.

Protection des données – Avant-projets normatifs

Le Conseil d’Etat a pris acte le 22.05.2019 d’un avant-projet de loi modifiant la loi sur le personnel de l’Etat de Vaud (LPers) et d’un avant-projet de règlement spécifique relatifs à la protection des données du personnel de l’Etat de Vaud et décidé de les mettre en consultation auprès des syndicats et associations du personnel. Ces projets complètent la LPers du 12.11.2001 qui est lacunaire et n’est pas alignée avec la loi cantonale sur la protection des données personnelles (LPrD) du 11.09.2007. L’introduction en 2018 d’un nouveau SIRH et la numérisation des dossiers du personnel qui s’en est suivie imposent en effet des adaptations du dispositif légal et réglementaire concerné. Le dispositif actuel n’est en outre plus adapté à l’utilisation généralisée des technologies de communication au sein de l’ACV. Le projet vise ainsi à améliorer la protection des données du personnel. 

Loi sur l’assurance accidents (LAA) – Marché public

Un nouveau contrat d’assurance accident (LAA) pour le personnel de l’Etat de Vaud, y compris le CHUV, ainsi que pour les Hautes Ecoles Cantonales et pour le Musée cantonal des beaux-arts a été conclu selon la procédure en vigueur sur les marchés publics. Le Conseil d’Etat a décidé le 28.08.2019 d’adjuger le marché au Groupe Mutuel. Le nouveau contrat couvre la période du 01.01.2020 au 31.12.2024.

Semaine santé et sécurité

La première semaine de la santé et de la sécurité au travail dans l’administration vaudoise s’est déroulée du 30 septembre au 4 octobre 2019. Organisées dans tout le canton, les 257 sessions ont permis à plus de 1650 collaborateur-trice-s de l’ensemble des services de l’ACV et des établissements autonomes de bénéficier de conseils spécifiques pour améliorer leur santé et sécurité au quotidien, tant dans leur activité professionnelle que dans leur vie privée.

Partager la page