Département de la santé et de l'action sociale (DSAS)

2021 au Département de la santé et de l'action sociale

La pandémie COVID-19 a affecté pour la deuxième année consécutive les activités du Département de la Santé et de l’action sociale (DSAS). Le Département a ainsi à nouveau déployé les moyens nécessaires pour assurer la continuité des tâches relatives à ses missions de santé publique ainsi que relatives à la cohésion sociale, de même qu’initié des projets axés sur les besoins de la population vaudoise.

Pandémie et Vaccination

En 2021, le CHUV a régulièrement dû s’adapter pour faire face à la crise sanitaire avec une situation particulièrement sous tension en début et en fin d’année. Les capacités de lits en soins intensifs ont été augmentées massivement et les capacités en termes de ressources humaines ont également été renforcées, notamment par l’engagement de personnel soignant et la mobilisation du personnel des blocs opératoires.

Des adaptations constantes se sont aussi effectuées au niveau du Centre opérationnel (testing, tracing, isolement, quarantaine, Hotline, vaccination) pour tenir compte de l’évolution de la situation et adapter en permanence les dispositifs et la réponse étatique.

Dans les institutions médico-sociales, des campagnes de vaccination ont été menées avec succès grâce à l’engagement de la Protection civile, permettant ainsi de protéger les résidents, le personnel, les locataires des logements protégés et les usagers des Centres d’accueil temporaire (CAT). De plus, avec le concours d’Unisanté, une campagne de sensibilisation et de vaccination mobile auprès de populations vulnérables a été menée à Vevey, à Yverdon et à Lausanne.

Au 31 décembre 2021, 83% de la population vaudoise de plus de 12 ans aura été vaccinée complètement avec deux doses (ou une dose et une guérison) avec des taux particulièrement élevés chez les plus de 65 ans (> 92%) et les 50 - 64 ans (87.3%). A la date de rédaction de ce rapport environ 250’000 personnes ont déjà reçu une dose de rappel.

Par ailleurs, les entités du DSAS ont mis en place des soutiens financiers aux institutions socio-sanitaires touchées de même que l’organisation d’un appel à volontaires, déjà activé durant la 2e vague, relancé à la mi-décembre 2021 pour pallier la pénurie de personnel découlant de l’explosion du nombre de personnes malades, en isolement ou en quarantaine.

Santé

Le contre-projet du Conseil d’Etat, élaboré en réponse à l’initiative parlementaire visant à faire du CHUV un établissement autonome de droit public, a été adopté par le Grand Conseil. Celui-ci donnera au Grand Conseil une meilleure vision de la gestion des investissements et prévoit l’instauration d’un Conseil stratégique du CHUV.

Ouverture en mai de la nouvelle Unité psychiatrique de crise dévolue au handicap mental (UPCHM) sur le site de Cery attendue par le réseau. Cette unité facilite l’accès aux soins hospitaliers pour les patients adultes en situation de handicap, dans l’incapacité d’exprimer leur inconfort ou leur douleur, développant de ce fait des troubles du comportement sévères, susceptibles de mettre en danger leur intégrité physique ou celle d’autrui.

Les travaux préparatoires de l’association CARA se sont concrétisés avec le lancement du Dossier électronique du patient (DEP) et la mise à disposition d’un identifiant numérique vaudois souverain dénommé « VaudID-santé ».

Suite à la mise en consultation du printemps 2021, le Conseil d'Etat a soumis à la fin de l’année au Grand Conseil une modification de la Loi sur la santé publique (LSP) qui propose une réorganisation des soins préhospitaliers et du transport des patients (DISCUP).

Action sociale

En 2021, le DSAS a initié les travaux de sa nouvelle politique du vieillissement sous la forme du projet « Vieillir 2030». Dans le cadre de ce programme, le Département a intégré plus de 130 personnes (citoyens, experts, Communes et organismes œuvrant dans le domaine). Ces partenaires ont été conviés en novembre à une Table ronde cantonale qui a permis la discussion et validation des lignes directrices du projet.

Sur la base des résultats de la consultation publique du rapport intitulé « Pour une reconnaissance des proches aidant-e-s », le Département a formulé les prochaines étapes de développement du Programme cantonal de soutien à ces personnes.

Le déploiement des Unités communes (UC), rassemblant sous un même toit des professionnels des Offices régionaux de placement (ORP) et des Centres sociaux régionaux (CSR), s’est poursuivi. Cette collaboration étroite offre un fort soutien aux personnes en recherche d’emploi, en particulier celles bénéficiant du revenu d’insertion (RI), dans un objectif de réinsertion rapide et durable. La cinquième UC a été inaugurée à Gland en novembre en présence de M. le Conseiller fédéral Guy Parmelin. En décembre, une sixième unité commune a été ouverte à Vevey.

Afin de garantir une capacité d’accueil suffisante dans les hébergements d’urgence, de nouveaux lieux ont été ouverts à Lausanne et à Yverdon durant l’hiver 2020-2021, offrant plus de 150 places.

Durant cette année, des mesures de simplification dans l’octroi des prestations sociales ont été appliquées grâce au décret relatif à la pérennisation des mesures prises sur l’organisation des régimes sociaux cantonaux pendant la phase de lutte contre la pandémie de coronavirus. Ces mesures ont été progressivement levées au cours de l’année.

Partager la page