Aide aux jeunes adultes

La formation professionnelle est essentielle pour un avenir avec perspectives. Ainsi, l’Etat de Vaud offre plusieurs formes de soutien aux jeunes qui sont sans formation professionnelle.

Soutien financier: bourse ou prêt d'études ou d'apprentissage

Si les critères d’octroi sont remplis, toute personne dans le canton de Vaud qui ne peut pas financer sa formation après l’école obligatoire peut demander une bourse ou, à certaines conditions, un prêt auprès de l’Office cantonal des bourses d’études et d’apprentissage.
Depuis le 1er avril 2019, la demande se fait en ligne à l’aide d’un formulaire dynamique auquel les pièces justificatives, scannées ou prises en photo, sont directement ajoutées. L’aide est accordée pour un an. Une nouvelle demande doit être déposée pour chaque année de formation.

Mesures de soutien: jeunes sans formation (15 à 25 ans)

Les jeunes entre 15 et 25 ans dont les démarches de recherches d’une place d’apprentissage sont restées sans succès, peuvent s’adresser aux guichets régionaux de la transition 1 de l’Office cantonal d’orientation scolaire et professionnelle. Après une analyse approfondie de leur situation, les jeunes sont orientés vers différents types de mesures de transition, notamment des activités collectives à plein temps ou des suivis individualisés à temps partiel. Ces mesures de soutien comportent une part variable de travail scolaire et pratique (ateliers), d’orientation professionnelle et de soutien dans la réalisation du projet professionnel.

Ces guichets s'adressent également à la famille des jeunes et au réseau de spécialistes concernés.

Formation professionnelle: jeunes adultes (18 à 25 ans) sans formation achevée

Le programme FORJAD s’adresse aux jeunes âgés de 18 à 25 ans qui demandent ou bénéficient du revenu d’insertion et sont sans formation professionnelle achevée. Il leur permet d’être préparé et d’accéder à une formation professionnelle tout en bénéficiant d’une bourse d’études et d’un soutien jusqu’à la certification et au premier emploi.

Partager la page