Demandeurs/euses d'emploi

Quand on perd son emploi, le budget du ménage en prend un coup

Chacun peut un jour perdre son emploi. Lorsqu’on se retrouve au chômage, on perd instantanément 20 à 30% de son revenu, voire plus pour les hauts salaires, puisque les indemnités sont plafonnées. 

Or même des personnes avec un bon revenu de base ne disposent souvent pas d’une marge de manœuvre aussi importante. Avec plusieurs centaines ou milliers de francs en moins à la fin du mois, le piège des dettes peut se refermer rapidement. D’autant plus que les principales charges courantes restent identiques.

Les indépendants se trouvent également souvent en difficulté en cas de faillite ou de cessation d’activité. N’ayant pas droit à des indemnités de chômage, ils doivent demander l’aide sociale en cas de nécessité.

Pour éviter le piège du surendettement, mieux vaut prendre les devants

Partager la page