Les Argonautes

Présentation

Le projet pilote cantonal « Les Argonautes – la médiation culturelle en milieu scolaire » a été pensé à partir du constat suivant : l’accès à la culture varie d’un établissement scolaire à l’autre. Cette variation de l’offre culturelle pour les élèves s’est accentuée à la suite d’un arrêt du Tribunal fédéral confirmant tant la gratuité de l’école que son caractère obligatoire. Depuis 2019, dans le canton de Vaud, les activités culturelles ne peuvent plus être partiellement financées par les responsables légaux des élèves, mais doivent être entièrement prises en charge par l’établissement scolaire, et par conséquent, les communes.

La médiation culturelle – domaine professionnel qui consiste à mettre en relation des publics et le champ culturel, représenté par des institutions, des lieux culturels ou des artistes – constitue alors une mesure concrète pour implanter une éducation culturelle et artistique égalitaire au sein des établissements scolaires tout en soutenant les organismes culturels professionnels.

S’inspirant d’une démarche similaire mise en place dans les établissements primaires d’Yverdon-les-Bains où existe un poste de médiatrice culturelle, le projet avait pour objectifs de rapprocher les milieux culturels des écoles, d’expérimenter des projets artistiques innovants et d’affiner la fonction de la médiation culturelle en milieu scolaire. À terme, il visait à introduire une médiatrice ou un médiateur culturel dans chaque établissement scolaire du canton comme personne ressource pour le corps enseignant, les directions et les milieux culturels.

Emprunté à la mythologie grecque, le terme « Les Argonautes » se veut une invitation à l'exploration et à la découverte propres à la médiation culturelle en milieu scolaire.

Film : Les Argonautes

Phase pilote

La phase pilote s’est déroulée sur trois années scolaires, de 2019 à 2022. Elle a été conçue comme terrain d’exploration pour mieux saisir les enjeux, les besoins et les opportunités d’ancrer et de renforcer la culture au sein de l’école vaudoise de manière équitable et durable. Aussi, plusieurs modalités y ont été éprouvées.

L’équipe comprenait des enseignantes généralistes et spécialistes ainsi que des artistes issues des arts visuels et des arts performatifs au bénéfice d’une expérience préalable dans la médiation culturelle. Les Argonautes ont été engagées pour leurs compétences plurielles mais néanmoins complémentaires, telles que la créativité, l’initiative et la collaboration.

Elles ont endossé plusieurs rôles : passeuses lorsqu’elles diffusaient les offres culturelles au sein de l’établissement ; facilitatrices lorsqu’elles mettaient en relation les milieux culturels avec le corps enseignant en fonction de leur intérêt et de leurs besoins ; et activatrices lorsqu’elles réalisaient des activités artistiques dans les classes ou des projets d’établissement de plus grande ampleur en collaboration avec des artistes invités. Elles avaient carte blanche pour initier et réaliser des projets artistiques au sein de leur établissement scolaire.

Un accompagnement spécifique a été mis en place pour piloter l’équipe et suivre les projets. Des rencontres d’équipe menées par le SERAC ont notamment permis des échanges tant réflexifs sur le rôle de la médiation culturelle que pratiques sur sa fonction et son organisation. Ce fut aussi l’occasion d’y développer une réflexion globale sur l’ancrage de la culture à l’école. Une formation continue sur mesure a été élaborée conjointement avec la HEP Vaud.

La phase pilote s’est déployée dans les établissements primaires de Lausanne – Mon-Repos, Orbe et environs, Oron-Palézieux (en 2020-2021), Renens-Est et Rolle – Coeur de la Côte, ainsi que dans les établissements secondaires d’Echallens – Trois-Sapins et de Genolier et environs (en 2021-2022).

Quelques projets

Durant la phase pilote, les Argonautes ont proposé aux élèves 116 activités différentes. Retrouvez ci-dessous quelques-uns des projets réalisés.

Au fait, c’est quoi l’art ?

Marie-Aude Guignard, artiste et Argonaute de l’Établissement primaire de Renens-Est, a imaginé l’atelier interactif « Au fait, c’est quoi l’art ? ». Le but ? Aborder en 2 périodes avec des classes de 3P à 8P, de façon horizontale et décomplexée, de grandes questions autour de l’art. Durant les trois années de la phase pilote, les élèves ont été invités à se positionner dans leurs représentations de l’art et à se questionner afin de développer un esprit critique et apporter leurs propres réponses sensibles. Edité en mai 2022, un poster retrace les grandes lignes du projet. Comme un heureux manifeste, il met au centre la parole des élèves et raconte l’expérience de l’art et son importance à l’école et dans leur vie.

Voir la publication (PDF, 356 Ko)

Slams

Sur une idée originale de Karine Odorici, Argonaute de l’Établissement secondaire d’Echallens – Trois-Sapins, des classes de 10S ont pu découvrir le slam grâce à l'intervention en classe de l'artiste slameur Narcisse durant les trois années de la phase pilote. Les élèves ont pu rédiger leur propre slam, créer la musique qui l’accompagne, puis réciter et enregistrer leur création. Une fois composés par les élèves, les slams ont été imprimés sur des affiches et exposés dans l'établissement. Un code QR permet d'écouter les textes interprétés par les élèves.

Ecouter le slam «L'idéal» (MP3, 2,92 Mo)

L'Expo idéale

Fruit d’un projet réalisé au sein de l’Etablissement scolaire de Lausanne – Mon Repos de mars 2020 à mai 2022, l’exposition présentée au Forum de l'Hôtel de Ville de Lausanne du 25 mai au 4 juin 2022 reposait sur le concept de l’Expo idéale lancé par l’artiste français Hervé Tullet qui a inspiré Sarah Freda, enseignante, Argonaute et initiatrice de l’exposition. Essayer, tester et rebondir ont été les maîtres mots des ateliers animés par la médiatrice culturelle. Les consignes, toujours très brèves, ne préfigurent aucun résultat précis mais favorisent l’appropriation d’un objet ou d’une technique qui, sous les yeux émerveillés des élèves et des adultes, devient œuvre. Un véritable projet d’établissement auquel plus de 900 élèves de 1P à 6P ont participé.

Découvrir les créations des élèves

Il était une fois

Ce projet, pensé par l’Argonaute et artiste Isabelle Cuche-Monnier, a permis à six classes de 1P à 6P de l’Établissement primaire d’Orbe et environs de réaliser durant l’année scolaire 2020-2021 une étape créative accompagnée par des artistes professionnels de la région. De la réunion de ces différentes étapes a jailli une création pluridisciplinaire d'envergure.

Chaque degré scolaire a participé à un moment artistique : la classe de 1-2P a cherché et photographié des personnages dans la cour de l’école avec Isabelle Monnier, plasticienne ; les 3-4P ont imaginé et dessiné d’autres personnages à partir de ces photographies et créé un glossaire d’objets quotidiens avec Michel Jaquier, peintre ; les élèves de 4P ont, quant à eux, gravé des cartes en s’inspirant des dessins avec la graveuse Marylaure Décurnex ; munis du jeu de cartes, les 5P ont inventé et rédigé des histoires avec Olivier Maüsli, metteur en scène ; également avec sa collaboration, les 6P ont lu les histoires à haute voix, puis créé une bande-son avec Park Strickney, harpiste, et Violaine Contreras de Haro, flûtiste.

Découvrir les histoires en musique

Partager la page