Canots en bois

Canot de plaisance, Buchillon - CIV

La construction navale lémanique se partage entre 2 traditions: une tradition locale et une tradition d’origine maritime.

La tradition locale a longtemps été la nau (ou sa petite version: la liquette), embarcation à fond plat assez grande et lourde, dérivant vite, nécessitant 4 rameurs, facile à construire et facile à tirer sur une grève sans aménagement portuaire. La nau a perduré jusqu’à la fin du XIXe s.

A ce moment arrive en effet le canot en forme, influencé par la construction navale maritime et prisé pour la plaisance. Ses grands avantages sont la légèreté, la stabilité et une très bonne tenue à la voile. En France d’abord puis en Suisse, il remplacera rapidement la nau.

Sur le lac de Neuchâtel, les noms diffèrent (la nau devient la galère, la liquette devient la loquette) et le changement a lieu un peu plus tard (courant du XXe s.)

En 1980, à l’occasion du Centenaire de la Société Nautique Rolloise, J.-Ph. Mayerat et d’autres passionnés organisent la Fête des Canots.  
Leur but: revaloriser les canots traditionnels en bois et retrouver l’atmosphère des régates de la fin du XIXe s.

En 2011, la Fête des Canots a connu sa 32e édition.

Aujourd’hui, les chantiers navals lémaniques qui continuent à construire des canots en bois sont très peu nombreux: moins d’une dizaine, mais plusieurs sur terre vaudoise (mentionnons spécialement: Kolly à Tannay, Sartorio à Mies, Mayerat à Rolle). La plupart des chantiers se contentent d’entretenir et de restaurer les vieux bateaux.

A Yverdon se trouve le chantier naval de Jean-François Burkhalter, reconnu à l'échelle européenne comme spécialiste de la construction de bateaux de bois.

La demande commerciale et la facilité d’entretien induisent en effet le remplacement progressif des bateaux en bois par les embarcations en fibres synthétiques. L’intérêt pour les fibres et des conceptions innovantes stimule aussi une production navale de plus en plus technologique (Chantier naval Décision à Ecublens).

Dans le canton de Vaud

Rives du Léman et du lac de Neuchâtel

En Suisse et ailleurs

Tous les plans d’eau ont leurs embarcations, des lacs suisses aux fleuves et rivières

Canots en bois, Ouchy, 1913 - CIV

Bibliographie

COLLECTIF, Forel et le Léman. Aux sources de la limnologige, Lausanne, PPUR, 2012.

BERTOLA, Carinne, Léman maniac, Nyon, Glénat (Suisse), 2009, p.76-79, P.114-117.

CHARMILLOT, Noël, MAYERAT, Jean-Philippe, Canotage sur le Léman. Histoire et évolution des petites embarcations, Rolle, Société Nautique Rolloise, 1989.

CORNAZ, Gérard, Noël CHARMILLOT, NAEF, Jacques, Bateaux et batellerie du Léman, Lausanne, Edita, 1983, p.143-166.

HUYSECOM, Robert, Mille ans de pêche au Léman. Des hommes, un lac, un métier…, sl, éd. La Salévienne, 1999, p.48-50.

VUFFRAY, Roland, "La nau de pêche du Léman dans l’évolution de la batellerie", in Découvrir le Léman, 100 ans après François-Alphonse FOREL, C. BERTOLA, Ch. GOURMAND, J.-F. RUFIN éd., actes du colloque pluridisciplinaire de Nyon, 16-18 sept. 1998, Genève, Slatkine, 1999, p.697-716.

Partager la page