Application VV20 (Vignes et Vendanges)

L’administration vitivinicole vaudoise numérise et géoréférence

La viticulture est un des secteurs de l’agriculture parmi les plus réglementé, qu’il s’agisse du cadastre viticole, des droits de production, de la déclaration d’encavage et de stock des vins, rien n’échappe aux règlements. Depuis 2017, un ambitieux projet de dématérialisation des processus s’est mis en place, qui se concrétise, cette semaine, par le lancement de la plateforme VV20 « vigne et vendange 2020 » pour les exploitations viticoles qui sont appelées à remplir leur registre des vignes en ligne.

Le système électronique ou dématérialisé de l’administration des 3800 ha de vignes vaudoises, a été ouvert aux exploitations viticoles lundi 20 avril 2020 en pleine pandémie COVID-19. Cette application internet remplacera intégralement l’ancien système VV2 devenu obsolète, et ne répondant plus aux exigences de l’Ordonnance fédérale sur le vin. Après plus de trois ans de collaboration intense avec la Direction générale du numérique et des systèmes d’information, d’analyses des processus, de conception, de mise en place du cahier des charges, de budgétisation, d’appels d’offres et de programmation, le premier module de VV20 « Registre des vignes » et entré en fonction. A partir de 2018, la volonté de réaliser une plateforme intercantonale s’est concrétisée dans le cadre d’Acorda, avec les cantons de Genève, de Neuchâtel et du Jura. Cette synergie a permis de confronter nos différents règlements vitivinicoles cantonaux, de bénéficier de l’expertise de chacun, et d’implémenter les spécificités régionales. La responsabilité du projet a été donnée à un collègue spécialiste en géomatique de Genève, sous la supervision du comité de pilotage et de l’équipe de projet intercantonale. La fusion du registre des exploitations viticoles d’Acorda et de l’ancienne application, supprime la double identification et simplifie le processus de mise à jour.

Lundi 20 avril, les exploitants vaudois sont les premiers à renseigner le registre des vignes, en dessinant leurs surfaces-cépages par géoréférencement dans VV20. 1800 exploitants sont concernés, pour 13’454 parcelles de vignes. L’accès à VV20 se fait par le portail Agate de la Confédération, qui sert de porte d’entrée pour les applications agricoles, dont Acorda, espace dans lequel apparait le lien sur VV20, qui permet d’actualiser les informations liées à chaque parcelle de vigne. Une permanence téléphonique a été mise en place entre l’équipe des paiements directs pour les accès à Agate-Acorda et l’équipe de l’économie vitivinicole, une fois l’exploitant dans le processus métier. Les appels sont nombreux et permettent d’enregistrer les questions les plus fréquentes pour alimenter un espace de « questions-réponses » sur VV20.

Lien sur VV20

Le bilan actuel est positif et le climat de travail serein, malgré la pression du confinement lié à la crise COVID-19.

La direction de la DGAV remercie vivement tous ceux qui ont contribué de près ou de loin à la concrétisation de cette première étape de VV20, qui générera les droits de production automatiquement (étape 2), qui permettra d’inscrire les déclarations d’encavage par la cohorte des encaveurs (étape 3), qui devront aussi renseigner leur état des stocks (étape 4) dans VV20. Le système permettra également la tenue de statistiques vitivinicoles détaillées afin d’avoir une meilleure vue d’ensemble des questions structurelles du vignoble vaudois.

Partager la page