Feux en plein air

Feux en plein air

Feux en plein air

Effectuer une demande d'autorisation

De nos jours, la gestion des déchets est mise en oeuvre de manière à favoriser le recyclage et l’utilisation rationnelle de l’énergie. Pour des raisons liées aux émissions de polluants atmosphériques, l’élimination des déchets végétaux se doit de suivre la tendance, en privilégiant le compostage ou la valorisation énergétique.

En effet, les feux extérieurs, encore souvent considérés comme un moyen d’élimination naturel et curateur, représentent une source significative d’émissions de particules fines dans l’air, dont les niveaux mesurés dans le canton dépassent fréquemment les valeurs limites prescrites par l’ordonnance sur la protection de l'air.

Par conséquent, l'incinération en plein air est interdite. Seules des exceptions, généralement liées à un risque sanitaire, peuvent toutefois justifier l’incinération de déchets naturels en plein air. Celles-ci sont décrite dans la directive pour l'incinération de déchets en plein air (PDF, 1,67 Mo). Un extrait de bases légales (PDF, 38 Ko) et un formulaire de dénonciation (PDF, 15,02 Ko) sont également disponibles.

 

Feux du 1er août 

Les feux de joies de la fête nationale sont tolérés et ne nécessitent pas d’autorisation cantonale. Cependant, ils sont des sources importantes de particules fines (PM10), c’est pourquoi seul du bois naturel sec peut y être incinéré.

Les bois usagés, vernis ou traités (palettes, meubles, boiserie, poteaux téléphoniques, … ), ainsi que tous autres déchets sont formellement interdits dans tous les feux en plein air. L’incinération de ce type de produit entraîne des émanations nocives (métaux lourds, dioxine, …) pour l’environnement et pour la santé de la population.

Partager la page