Ecobilan des ampoules

Lien vers la page
Cycles de vie
Schéma simplifié d'un cycle de vie pour illustrer le passage à la page des cycles de vie des ampoules

Ce graphique présente l'impact environnemental total (en points, selon la méthode IMPACT2002+) pour 1000h d'éclairage: ampoule fluocompacte (0.0092 points), ampoule économique (0.0018 points)

Pour une même intensité lumineuse, les ampoules économiques (fluocompactes) consomment 5 fois moins d'électricité, sont nettement plus respectueuses de l'environnement et ont un coût global bien inférieur que les ampoules à incandescence. Un choix logique, non?


Écobilan des ampoules

L’écobilan est une méthode d’évaluation de l’impact environnemental d’un produit, d’un service ou d’un système en considérant toutes les étapes de son cycle de vie. La fiche Méthodologie explique en détail les principes de base de la méthode.

Variantes considérées

Pour pouvoir être comparé, l'impact environnemental de ces deux variantes est évalué selon une base commune - l'unité fonctionnelle - qui dans le cas présent est définie par un éclairage équivalent pour une certaine durée.

Unité fonctionnelle
Un éclairage de 600 lumens (une ampoule) durant 1000 heures.

Inventaire du cycle de vie

L’inventaire du cycle de vie (ICV) consiste à recenser tous les flux sortants et entrants du système étudié : les émissions dans l’air, l’eau et les sols, la consommation des ressources énergétiques et de la matière première.

L'inventaire complet n'est pas présenté ici. La principale différence entre les deux variantes est la quantité d'énergie utilisée, une ampoule à incandescence étant 5 fois plus gourmande qu'une ampoule fluocompacte.

Impact environnemental

L’évaluation de l’impact du cycle de vie vise à transformer l’inventaire de flux en une série d'impacts clairement identifiables. Suivant les méthodologies utilisées, les impacts environnementaux sont exprimés en unités spécifiques ou en "points" pour chaque catégorie d’impact. Le graphique ci-dessous illustre ces impacts environnementaux, les résultats sont exprimés en pourcentage par rapport à l'impact d'une ampoule à incandescence.

Les résultats de cet écobilan se basent sur les informations collectées dans la base de données IDEMAT. On remarque que malgré la présence de composés toxiques (mercure et poudre phosphorescente) les ampoules fluocompactes ont une performance environnementale nettement supérieure dans tous les domaines. Ces résultats impliquent bien entendu une collecte et un recyclage de ces ampoules, de manière à récupérer et valoriser le mercure, le verre et les autres éléments qui les constituent. Par conséquent, les ampoules fluorescentes ne doivent en aucun cas être éliminées avec les ordures ménagères.

Complément: Les tubes fluorescents (appelés communément néons) présentent les mêmes particularités que les ampoules fluocompactes: ils consomment peu d'énergie, leur bilan environnemental est positif et ils nécessitent également une collecte et traitement spécial en fin de vie.


Partager la page