Votre identité

12.2. Sous-emploi

Thème: Travail

Signification de l'indicateur

Le développement durable vise le bien-être des individus, donc l'absence de pauvreté (principe 2c). Or, dans les pays à revenus moyens ou élevés, le sous-emploi est une cause importante de précarité ainsi qu'une source d'insatisfaction. Le système économique doit permettre aux personnes qui le souhaitent de se procurer un travail valorisant pour subvenir à leurs besoins (principe 13).

Cet indicateur présente, selon le genre, dans la population active, la part des actifs employés à temps partiel et souhaitant augmenter leur taux d'activité.

Principes en rapport avec cet indicateur: 2a. Satisfaction des besoins, 2c. Lutte contre la pauvreté, 4b. Egalité des chances et répartition équitable, 13. Emploi valorisant et permettant de gagner sa vie.

Type d'indicateur: (S) structurel.

Evolution

Sous-emploi

Sources :
OFS – Enquête suisse sur la population active (ESPA).
StatVD – Echantillon vaudois de l'ESPA.  

Données (xls, 44 Ko)

En bref

Tendance statistique :


Evaluation développement durable :


Commentaire

Commentaire statistique

Tendance: irrégulière.

En 2010, le nombre d’actifs en sous-emploi, soit les travailleurs occupés à temps partiel et souhaitant augmenter leur temps d’activité, s’élève à 24'400 personnes dans le canton de Vaud, ce qui correspond à 6,6 % des actifs occupés. Plus des trois quarts des personnes en sous-emploi sont des femmes. Ces dernières sont en effet davantage susceptibles d’être touchées par le sous-emploi puisqu’elles recourent davantage au temps partiel (56 %) que les hommes (12 %). Parmi les personnes travaillant avec un horaire réduit, les hommes se sentent toutefois proportionnellement plus concernés par le sous-emploi que les femmes: 24 % des hommes actifs à temps partiel souhaitent augmenter leur taux d’activité, contre 20 % des femmes en 2010.

Commentaire développement durable

Evaluation: pas d’évaluation de la durabilité.

Le fait que les femmes recourent majoritairement au temps partiel (56 %), qu'elles contribuent plus significativement aux tâches ménagères, qui sont bénévoles (indicateur 12.8), et qu'elles sont moins rémunérées que les hommes (indicateur 12.6), les rend potentiellement plus sujettes à vivre des situations de sous-emploi.

Méthodologie

Cet indicateur présente, selon le genre, dans la population active, la part des actifs employés à temps partiel souhaitant augmenter leur taux d'activité et étant disponibles pour prendre dans les trois mois un travail impliquant un taux d'occupation plus élevé.

Partager la page