Votre identité

14.1. Produit intérieur brut

Thème: Production et consommation

Signification de l'indicateur

Le produit intérieur brut (PIB) annuel vaudois mesure la valeur des biens et services produits dans le canton de Vaud, à l'exception de ceux qui sont consommés pour produire d'autres biens et services au cours d’une année.

Cet indicateur montre l'évolution du PIB par habitant en francs constants (soit en valeur corrigée de l’effet du renchérissement). Le PIB mesure uniquement des valeurs monétaires et ne donne aucune indication concernant les aspects écologiques et sociaux, dont le marché ne tient pas compte. Il est donc nécessaire de le compléter par d'autres indicateurs pour évaluer le bien-être matériel ou encore la qualité de vie.

Le PIB utilisé comme dénominateur


Malgré de nombreuses limites (voir Limites de l'indicateur), le PIB au niveau régional et au niveau national reste une valeur de référence importante pour toute une série d'autres indicateurs de développement durable. Il en va par exemple ainsi de l'indicateur sur l'aide publique au développement, dont l'importance peut être exprimée en la rapportant au PIB.

Principes en rapport avec cet indicateur: 2a. Satisfaction des besoins, 10a. Promotion de l'efficacité économique.

Type d'indicateur: (N) couverture des besoins.

Evolution

Produit intérieur brut

Source :
Créa – PIB vaudois.

Données (xls, 51 Ko)

En bref

Tendance statistique :


Evaluation développement durable :


Commentaire

Commentaire statistique

Tendance: hausse.

Le produit intérieur brut (PIB) annuel vaudois est estimé à 43'041 millions de francs pour 2010. Il enregistre ainsi une croissance annuelle légèrement inférieure à celle du PIB helvétique (+2,6 % contre +2,7 %). Toutefois, il réalise cette performance après avoir nettement mieux résisté à la crise en 2009 (-0,3 % contre -1,9 %) et, partant, sans bénéficier de l’effet d’une base de comparaison plus basse à partir de laquelle rebondir.

Entre 1997 et 2010, le PIB vaudois a enregistré une croissance réelle moyenne supérieure à celle de la Suisse : +2,1 % par an contre +1,9 %. La part vaudoise dans le PIB national a ainsi augmenté de 7,6 % à 7,8 % sur la période.

Commentaire développement durable

Evaluation: pas d'évaluation de la durabilité.

Méthodologie

L'indicateur montre l'évolution du produit intérieur brut cantonal par habitant en francs constants.

Le Produit intérieur brut (PIB) est une mesure de la valeur des biens et services produits dans un pays ou une région, pour autant qu'ils ne soient pas consommés pour produire d'autres biens et services au cours d’une année. Il correspond donc à la somme des valeurs ajoutées créées sur un territoire.

Le PIB est une mesure issue de la comptabilité nationale qui n’est établie qu’au niveau national par l’Office fédéral de la statistique. En raison de son utilité, la Banque cantonale vaudoise, l’Etat de Vaud et la Chambre vaudoise du commerce et de l’industrie ont mandaté le Créa de l’Université de Lausanne pour établir le PIB vaudois depuis 1997.

Limites de l'indicateur

Toute hausse du produit intérieur brut est souvent considérée comme positive et souhaitable. Or, une consommation accrue d'énergie et de ressources, une réduction de la durée de vie des biens ou la réparation de dommages écologiques et sociaux peuvent également engendrer une hausse du produit intérieur brut cantonal.

Le PIB est une mesure de la production annuelle et non de la richesse d’un pays ou d’une région. Par exemple, le PIB ne reflète pas les atteintes causées à l'environnement et aux ressources naturelles par les processus de production. Par ailleurs, une catastrophe naturelle, qui détruit de la richesse, va pourtant contribuer au PIB à travers l'activité de reconstruction générée. Ladite catastrophe a, néanmoins, un impact négatif par la baisse de la production résultant des dommages causés aux agents économiques.

Quoique étant l’un des indicateurs les plus utilisés dans le monde, le PIB est une mesure imparfaite de la production, car il ne tient pas compte du travail non rémunéré qui peut être effectué au sein des ménages ou des communautés, ni de la production à mettre au compte de l'économie souterraine. Cette mesure ne tient pas compte du travail sur appel, ni du détachement de travailleurs d’une région à l’autre. De plus, elle recourt à des estimations de valeurs non observables (valeurs locatives).

Enfin, cet indicateur ne renseigne nullement sur la répartition des revenus dans chaque catégorie d'agents économiques. Il ne permet pas de savoir si les inégalités augmentent, diminuent ou restent stables.

Comparabilité

Cet indicateur (Produit intérieur brut cantonal) n'est pas calculé pour tous les cantons suisses.

Partager la page