Votre identité

15.5. Intensité du transport de marchandises

Thème: Mobilité

Signification de l'indicateur

Il importe que la population puisse satisfaire durablement ses besoins vitaux et qu'elle dispose d'une certaine marge de manœuvre pour assurer la couverture de besoins plus larges (principe 2a). Mais il importe également de réduire autant que possible les atteintes à l'environnement et de limiter l'utilisation des ressources non renouvelables (principes 12a, 12b, 16b, 17a).

La croissance économique est souhaitable dans le cadre du développement durable, mais seulement si elle n'a pas d'effet négatif sur l'environnement, sur les ressources et (globalement) sur la justice sociale. Les transports de marchandises sont nécessaires au bon fonctionnement d'une économie basée sur la division du travail, mais ils sont synonymes de bruit, de pollution atmosphérique dangereuse pour la santé, de consommation de ressources naturelles et d'émissions de gaz à effet de serre, en particulier dans le cas des transports routiers. Pour satisfaire les besoins de la population sans accroître les transports de marchandises, il faut réduire l'intensité de la mobilité, c'est-à-dire le rapport entre les distances de transport des marchandises et la production économique.

Cet indicateur présente l'intensité du transport de marchandises, soit les prestations de transport de marchandises par rapport au produit intérieur brut aux prix de l'année précédente. Les prestations de transport marchandises considérées sont celles disponibles pour le canton de Vaud, soit la somme des kilomètres parcourus par les marchandises en une année. Sont inclus les transports routiers internes, les importations et les exportations du canton. Le transit routier à travers le canton et les kilomètres marchandises en transports ferroviaires ne sont pas considérés.

Principes en rapport avec cet indicateur: 2b. Promotion de la santé, 9b. Vérité des coûts et principe du pollueur-payeur, 10a. Promotion de l'efficacité économique, 10b. Ordre économique favorable à l'innovation et à la concurrence, 12a. Production compatible avec l'environnement, 16b. Limitation de l'utilisation des ressources non renouvelables, 17a. Limitation des déchets biodégradables et des polluants, 20. Paysages naturels et cultivés convenables.

Type d'indicateur: (D) input-output.

Intensité du transport de marchandises

Sources :
OFS – Données trafic marchandises, statistique suisse des transports.
OFS (2001). Les transports routiers de marchandises – Véhicules utilitaires suisses pendant les jours ouvrables en 1998. Statistique de la Suisse, 11. Transports et communications, Neuchâtel.
OFS (2012). Le transport de marchandises en Suisse. Statistiques de la Suisse, 11. Mobilité et transports, Neuchâtel, janvier 2012.
PIB – Créa sur mandat conjoint de l'Etat de Vaud, de la BCV et de la CVCI - Estimation de janvier 2012 (indicateur 14.1)
SM - Montage de l'indicateur d'intensité du transport de marchandises

Données (xls, 61 Ko)

En bref

Tendance statistique :

Evaluation développement durable :

Commentaire

Commentaire statistique

Tendance: baisse

L'intensité du transport de marchandises est en baisse depuis 2008 (prestations de transport de marchandises - route seulement sans transit - par rapport au produit intérieur brut aux prix de l'année précédente, en tonnes-kilomètres/Fr., année de référence 2010).

Les distances parcourues par les marchandises ont diminué depuis 2008 alors que la croissance économique générale (PIB) continue a progressé malgré une petite baisse en 2009 dû à la crise économique. L'intensité de la mobilité a donc baissé de 16% entre 2008 et 2010, évoluant dans le sens de ce qu'exige le développement durable. Entre 2003 et 2008, l'intensité avait augmenté de 4%.

Pour le canton de Vaud, une baisse est également enregistrée en termes de tonnes depuis 2009 et tonnes-kilomètres depuis 2008 des marchandises transportées par des véhicules lourds indigènes et étrangers en lien avec le canton de Vaud (trafic interne au canton ainsi que les exportations et importations dans le canton).

La tendance s'est donc inversée par rapport aux résultats entre 2003 et 2008. Mais il est trop tôt pour savoir si c'est une tendance lourde ou un résultat conjoncturel dû au climat économique difficile de 2009.

En 2010, les véhicules lourds indigènes et étrangers de transport de marchandises en lien avec le canton de Vaud ont fourni des prestations équivalant à 1,4 milliards de tonnes-kilomètres, soit 9% du total touchant la Suisse. Ce chiffre est en diminution de 12% par rapport à 2009 et 14% par rapport à 2008 alors qu'il était en augmentation de 17% entre 2003 et 2008. C'est une diminution plus élevée que pour la Suisse qui a de son côté enregistré une augmentation de 14% entre 2003 et 2008 suivie d'une baisse de seulement 2% entre 2008 et 2010.

En termes de tonnes marchandises en lien avec le canton de Vaud, ce ne sont plus que 23,6 millions de tonnes qui ont été transportées en 2010 contre 28 millions en 2008 et 2009, soit une diminution de 16% alors q'une augmentation de 25% avait été enregistrée entre 2003 et 2008.

La part des prestations de transport fournies pour le canton de Vaud par des véhicules lourds étrangers a passé de 11% en 2003 à 7% en 2008, date de la dernière enquête recensant les véhicules étrangers.

Entrepris quasiment exclusivement par les véhicules suisses, les transports internes au canton ont transportés environ 50% du tonnage total des marchandises transportées, les exportations et importations étant presque identiques en 2008 (25%), en 2010 les importations prennent le pas sur les exportations (29% contre 23%).

Commentaire développement durable

Evaluation : positive (pour la durabilité).

A propos de la crise économique de 2009, il faut noter que la branche des transports, qui par nature dépend fortement de l'évolution des autres branches économiques, en a particulièrement souffert. Ce fut le cas en Suisse et dans d'autres pays européens. Le recul des prestations de transport des véhicules lourds l'atteste. Une baisse dans les pays européens des prestations de transports (tonnes-kilomètres) de 3% à 16% a été enregistrée. (OFS 2012)

Au niveau suisse, des explications possibles sont données concernant ce recul des prestations du transport marchandises (OFS 2012) :

Chaque tonne a été transportée sur une distance moyenne de 59 km en 2010, 3 kilomètre de plus qu'en 2009 mais 4 kilomètres de moins qu'en 2003. Ce résultat est à considérer avec prudence, une grande variation des distances moyennes étant observée selon le type de marchandises : pierre et terres avec moins de 20km, produits alimentaires avec 71km et produits chimiques avec 118km (OFS 2012). Une variation dans les volumes de certains types de marchandises peut donc influencer de manière notable la moyenne globale.   

Un paramètre ne doit pas être oublié, les véhicules eux-mêmes. Les véhicules lourds sont de plus en plus propres grâce aux progrès techniques et au renouvellement continu du parc de véhicules. Cette évolution est favorisée par la RPLP, les taux de redevance étant plus faibles pour les véhicules les moins polluants (OFS 2012).

Méthodologie

Les chiffres relatifs aux transports routiers proviennent de deux enquêtes de l'OFS:

Les données de l'indicateur commence en 2003 du fait que les données précédentes (1998), datant d'avant l'introduction de la redevance sur le trafic des poids lourds liée aux prestations (RPLP), intègrent les véhicules légers de transport de choses

Depuis 2001, les données kilométriques des véhicules routiers lourds, recensées par l'administration des douanes, sont intégrées par l'OFS dans l'enquête sur les transports de marchandises.

L'indicateur de l'intensité du transport marchandises présente le rapport entre les distances parcourues par les marchandises soit les prestations de transport de marchandises, et le produit intérieur brut à prix constants.

Les transports de marchandises par rail ainsi que par voie aérienne, par voie navigable et par pipeline ne sont pas pris en compte car non disponibles à l'échelle nationale. Pour le rail et le transit routier, les données sont disponibles au niveau suisse mais pas à l'échelle du canton de Vaud.

Les prestations de transport de marchandises expriment, en tonnes-kilomètres (tkm), la somme des kilomètres parcourus par les marchandises sur route en une année. Il inclut les transports internes, les importations et les exportations en lien avec le canton de Vaud des véhicules utilitaires lourds de plus de 3,5 tonnes : camions et trains routiers, véhicules articulés lourds et trains semi-remorques lourds.

Les chiffres du PIB vaudois proviennent de Créa (cf. indicateur de développement durable VAUD 14.1).

Limitations et biais connus :

Glossaire

RPLP : redevance sur le trafic des poids lourds liée aux prestations

Tonne-kilomètre : correspond au transport d'une tonne sur un kilomètre.

Prestations de transport de marchandises : somme des kilomètres parcourus par les marchandises en une année, en tonnes-kilomètres (tkm).

Trafic interne : course dont l’origine et la destination sont à l’intérieur du canton de Vaud.

Importation : transport de marchandises chargées en dehors du canton de Vaud (en Suisse ou à l'étranger) et déchargées sur le canton de Vaud.

Exportation : transport de marchandises chargées sur le canton de Vaud et déchargées en dehors du canton de Vaud (en Suisse ou à l'étranger).

Transit : course traversant le canton de Vaud mais entre deux lieux situés en dehors du canton sans chargement ou déchargement de marchandises sur le territoire vaudois

Produit intérieur brut (PIB) : le PIB est une mesure de la performance d'une économie nationale au cours d'une année. Il mesure la valeur des biens et services produits dans le pays pour autant qu'ils ne soient consommés pour produire d'autres biens et services, autrement dit il définit la valeur ajoutée. Le PIB est calculé aux prix courants ainsi qu'aux prix constants d'une année donnée. A prix constants, l'évolution économique réelle est représentée sans tenir compte de l'influence des prix.

Comparabilité

L'indicateur figure dans le système d'indicateurs de développement durable MONET (Intensité du transport de marchandises).

Partager la page