Mobilité électrique

Stratégie d’électrification de la mobilité individuelle

Le secteur des transports, qui repose pour sa quasi-totalité sur l’utilisation d’énergie fossile, représente à lui seul environ 40% des émissions totales en Suisse. Le transport individuel motorisé (TIM), à savoir la voiture, représente les trois quarts de la consommation d’énergie des transports sur le canton de Vaud. En outre, la Suisse fait figure de dernier de la classe en Europe en termes d’émissions directes moyennes de son parc automobile.

Les politiques publiques doivent continuer à viser en priorité la réduction des transports d’une part, et le transfert modal de la voiture vers les transports publics et la mobilité douce, d’autre part. Cela étant, ce travail de longue haleine ne suffit pas. C’est pourquoi il faut également, à court et moyen terme, promouvoir une substitution du mode de propulsion des véhicules, pour sortir plus rapidement le TIM de sa dépendance aux énergies fossiles.

Une analyse approfondie des variantes technologiques de propulsion a été effectuée depuis plusieurs années. La propulsion électrique a été jugée comme étant à même d’atteindre les objectifs vaudois de réduction des gaz à effet de serre.

La Direction de l’énergie (DGE-DIREN) du Canton de Vaud est ainsi en train de se doter d’une stratégie d’électrification de la mobilité individuelle, afin d’accélérer l’augmentation de la part des  véhicules électriques au sein du parc automobile vaudois.  Cette stratégie s’inscrit d’ailleurs en cohérence avec la mise en œuvre de la Conception cantonale de l’énergie (CoCEn 2019) et du Plan climat vaudois. Un plan de mesures en fait partie, dont les subventions pour l’infrastructure de recharge.

Subventions pour l’infrastructure de recharge à usage privé

Cette mesure vise à favoriser la recharge dans les lieux d’habitation collective et de travail. La subvention est à destination des acteurs privés, en premier lieu les propriétaires de logements (des copropriétaires constitués en PPE, ou des propriétaires institutionnels d’immeubles locatifs). Elle s’adresse également aux entreprises et organisations propriétaires de leurs locaux, mettant des places de parking à disposition de leurs employés. Il s’agit d’une aide unique à l’investissement, destinée à équiper un bâtiment existant.

Les montants versés vont de CHF 500 à 2'000.- par point de charge, et couvrent au maximum 50% des coûts totaux. Les conditions d’octroi sont détaillées dans le formulaire de demande.

Documentation :

Subventions pour l’infrastructure de recharge à usage public

Cette mesure vise à faciliter  la recharge de substitution (au travail ou à domicile) pour les automobilistes sans place de parc privative, ainsi que la recharge à destination (lieux d’achats, de restauration, de loisirs, etc.). La subvention a pour but d’accélérer l’installation de bornes de recharge publique, dans les parkings dits publics, qu’ils soient en mains privées ou municipales, ainsi que les places de parc en voirie. Elle adresse aussi les parkings existants à usage semi-public (à savoir les visiteurs de commerces, hôtels, centres de loisirs, etc). Il est question de favoriser un grand nombre de points de recharge au lieu d’un petit nombre de bornes de recharge rapide.

Les montants versés vont de CHF 500 à 3'000.-, et couvrent au maximum 50% des coûts totaux Les conditions d’octroi sont détaillées dans le formulaire de demande.

Documentation:

Subventions pour les études territoriales sur la mobilité électrique

Une aide financière est accordée pour la réalisation d’études sur la mobilité électrique. Destinée aux communes ou aux groupements de communes, cette mesure d’encouragement vise à :

  • accélérer le remplacement des voitures à combustion par des voitures éle­ctriques,
  • favoriser en premier lieu la mobilité électrique partagée et l’alimentation d’origine renouvelable
  • accélérer le déploiement des infrastructures publiques de recharge.

Classées en trois catégories combinables, pour une période limitée à 3 ans dès fin 2018, les études subventionnées peuvent concerner :

  • la stratégie (analyse des besoins, projections, objectifs, axes stratégiques, etc.),
  • le plan d’actions (définition, élaboration et mise en œuvre de mesures),
  • l’accompagnement (choix technologiques, fournisseurs, monétisation, emplacements, appel d’offres, etc.).

Une réflexion sur l’approvisionnement électrique et l’usage des énergies renouvelables devrait y être intégrée, de même que la recherche de solutions novatrices, comme par exemple la gestion intelligente de la recharge et l’autopartage.

Documentation

Subvention mobilité électrique pour les communes

Guide de la mobilité électrique dans les communes

SuisseEnergie a publié en novembre 2017 une brochure destinée à fournir aux communes une aide concise pour la mise en oeuvre de mesures de mobilité électrique au niveau communal, notamment en lien avec la communication, la promotion, l'infrastructure de recharge et le rôle d’exemplarité des communes.

Planification stratégique de l’infrastructure de recharge publique vaudoise

La DGE-DIREN a fait réaliser en 2019, pour tout le territoire du canton de Vaud, une étude de planification stratégique des bornes de recharge publique. Afin d’en faire bénéficier les acteurs intéressés, notamment les Communes, une version publique de ce rapport est mise à disposition ici, en attendant la publication de la stratégie d’électrification de la mobilité individuelle.

Electromobilité en Suisse romande - Photographie du marché en 2016

Les transports représentent un tiers des émissions de CO2 et de la consommation d’énergie en Suisse. En complément d’une plus grande part de déplacements à pied, à vélo et en transports publics, l’usage de véhicules à propulsion alternative, en particulier les véhicules électriques, est une bonne solution pour réduire ces impacts. A ce sujet, la DGE-DIREN a fait réaliser une étude du marché de l’électromobilité 2016 en Suisse romande, en partenariat avec les autres Cantons romands. Cette étude comprend 3 volets : les véhicules électriques ; les utilisateurs de véhicules électriques ; et l’infrastructure de recharge. 

Partager la page