Réserve forestière des Aiguilles de Baulmes

Végétation

Associations forestières fréquentes :

  • La hêtraie à sapin (Abieto-Fagetum, sous-associations  162 à 168*) est largement répendue dans le Jura. Elle représente le climax climatique de l’étage montagnard supérieur, soit l’état final d’une succession de végétations.

Associations forestières particulières et rares dans le Jura

  • La hêtraie à érable (Aceri-Fagetum 180*) est une forêt de hêtre, d’érable sycomore et de résineux (épicéa et sapin) caractérisée par un sous-bois riche en plantes herbacées de grande taille (mégaphorbiaie).
  • L’érablaie à alisier (Sorbo-Aceretum 340*) colonise des éboulis ensoleillés situés au pied d’affleurement rocheux ou de pentes balayées par des glissements de neige. Elle forme un peuplement hétérogène constitué d’érable, d’alisier blanc, d’arbustes et d’une strate herbacée souvent luxuriante.

(*le numéro des associations forestières correspond au système de codage des groupements forestiers vaudois de l’observatoire de l'écosystème forestier)

Flore particulière (liste non exhaustive)

  • Le pin à crochets (Pinus mugo uncinata)
  • Le nerprun des Alpes (Rhamnus alpina L.), non menacé
  • L’alisier blanc (sorbus aria), non menacé
  • La mercuriale vivace (Mercurialis perennis L.), non menacé
  • La myrtille (Vaccinium myrtillus L.), non menacé

Des informations détaillées sont disponibles sur l’atlas en ligne du réseau suisse des centres d’informations et de données faunistiques, floristiques et mycologiques http://www.infospecies.ch/fr/atlas-en-ligne.html

Le statut de menace se réfère à la liste rouge de l’UICN www.uicn.org/fr/

Pin à crochets (©DGE)
Le pin à crochets
Pin à crochets(©DGE)
Le pin à crochets
Nerprun des Alpes (©Dominique Iseli)
Nerprun des Alpes
Alisier blanc (©Mathieu Menand Tela Botanica)
Alisier blanc

Faune particulière (liste non exhaustive)

Vertébrés

  • Le chamois (Rupicapra rupicapra), abondant.
  •  Le tichodrome échelette (Tichodrama muraria), non menacé, nicheur sédentaire peu fréquent

Invertébrés

Des informations détaillées sont disponibles sur l’atlas en ligne du réseau suisse des centres d’informations et de données faunistiques, floristiques et mycologiques http://www.infospecies.ch/fr/atlas-en-ligne.html

Le statut de menace se réfère à la liste rouge de l’UICN www.uicn.org/fr/

La rosalie des Alpes (©Rita Bütler)

Le carnet du promeneur

La découverte de la réserve passe par les crêtes. On monte à la Croix des Aiguilles par le sentier escarpé depuis la Gittaz Dessus.

On traverse la zone ravagée à fin 1999 par l'ouragan Lothar, puis par le bostryche qui a laissé de fantomatiques silhouettes d'épicéas secs.

Mais, parmi les arbres renversés et morts, une nouvelle forêt est déjà bien visible, la relève s'est installée, et les petits épicéas poussent à présent avec vigueur. Près de la Croix des Aiguilles, une forêt naturelle de pins à crochets  - une formation peu fréquente - croît sur une station où le climat et le sol empêchent le développement d'une véritable futaie.

C'est le royaume des chamois. Un peu plus loin, le pâturage des Aiguilles, après avoir été abandonné, a été réhabilité en 2006 afin d'y maintenir une grande clairière dont il résulte un effet positif sur le paysage et la biodiversité.

Enfin, l'œil sera irrésistiblement attiré vers la vue sur le plateau et sur la chaîne des Alpes, vue incomparable lorsque le brouillard noie le plateau sous une véritable mer.

 

Trouver le bon interlocuteur
Interlocuteurs DGE par commune

Données générales

Statut : réserve forestière naturelle et réserve particulière - créée en 2003

Surface : Réserve naturelle 95 ha, Réserve particulière 11 ha

Territoires : Sainte-Croix, Baulmes   

Description :  La réserve englobe la crête des Aiguilles de Baulmes et les forêts couvrant ses versants au Nord et au Sud.  Les formations forestières sont marquées par les rochers, les éboulis et par les versants frais. Les peuplements du côté Nord conservent les séquelles de l'ouragan Lothar du 26.12.1999 et des dommages du bostryche qui ont suivi.

Propriétaires : Commune de Sainte-Croix, Commune de Baulmes, M. C. Perusset

Visite

Accès routier et parking : Route de la Montagne, entre Baulmes et l'Auberson, soit à proximité des Praz, soit au col de l'Aiguillon.

Accès en transport public :  Avec le train, départ de la gare de Baulmes et ascension par Les Mouilles. Tous les sentiers sont balisés.

Sentiers : Le tour des Aiguilles est un classique et il est très soigneusement balisé par le tourisme pédestre. Le départ peut être pris au Mont-de-Baulmes, à la Gittaz Dessus ou côté Sud dans le vallon de la Baumine au lieu-dit "Les Praz". On peut aussi choisir de couper la pente par les sentiers quittant la crête à Cave Noire.

Aiguilles de Baulmes (VD) et la carte nationale de la Suisse 1:25'000, N° 1182 Sainte Croix.

Points marquants

  • La Croix des Aiguilles, marquant le sommet à 1'559 mètres.
  • Forêts dévastées par l'ouragan Lothar puis le bostryche, sous le pâturage des Aiguilles

Avertissements

Autres particularités

  • La réserve est comprise dans le territoire d’intérêt biologique prioritaire (TIPB N° 55) du réseau écologique cantonal.
  • La réserve est incluse dans le corridor à faune d’importance régionale N° 503

Vers le haut