Informations générales

Etiquetage harmonisé dès 2015

Pour plus d'informations

 

Historique

La première législation fédérale réglementant les produits chimiques fut mise en vigueur en 1972 (loi sur les toxiques). Ses buts étaient d'empêcher que l'homme ne soit mis en danger par des toxiques ainsi que de promouvoir l'information pour prévenir les intoxications.

Après 33 ans sous ce régime, une nouvelle législation eurocompatible est entrée en vigueur le 01.08.2005, la loi sur les produits chimiques (loi fédérale sur la protection contre les substances et préparations dangereuse, LChim).

Ses objectifs restent identiques: protéger la vie et la santé de l'être humain des effets nocifs de substances ou de préparations chimiques.

Après 5 ans avec ce type d'étiquetage (carrés orange avec symboles noir), la législation européenne ayant évolué en parallèle, la Suisse est passée au Système Général Harmonisé (SGH), en vigueur dans le monde entier.

Ce système fait appel à des pictogrammes de danger inscrits sur un fond blanc entouré d’un cadre rouge. Dès le 1er juin 2017, tous les produits chimiques en vente doivent être étiquetés avec ces symboles.


Pourquoi cette information?

Les statistiques de Tox Info Suisse à Zürich indiquent qu'il a été annoncé en Suisse pour une année près de 35'000 intoxications accidentelles. Il s'agit souvent d'accidents à domicile, chez l'enfant qui porte à la bouche des médicaments, des produits ménagers ou des parties de plantes facilement accessibles.

35'000 intoxications accidentelles par année

Chez l'adulte, on trouve également des accidents à domicile, mais souvent aussi des incidents toxiques au lieu de travail. Les produits mis en cause vont des médicaments, produits domestiques, aux produits techniques et industriels en passant par les articles de toilettes, cosmétiques et autres plantes et animaux venimeux. Ces chiffres démontrent que malgré les énormes progrès effectués en trente-sept ans de loi sur les toxiques, la vigilance reste nécessaire.

 

Partager la page