Substances problématiques

Herbicides

 

Interdictions

L’utilisation d’herbicides est strictement règlementée en Suisse. Depuis 2001, la Suisse interdit en effet de manière générale l’utilisation d’herbicides sur les routes, les chemins, les places et à leurs abords, afin d’éviter que les substances appliquées sur ces surfaces soient rincées et lessivées et parviennent dans les eaux de surface ou souterraines. Ces interdictions, résumées dans cette fiche d’information (PDF, 115 Ko), sont inscrites dans l’annexe 2.5 de l’ordonnance sur la réduction des risques liés aux produits chimiques (ORRChim).

Celles-ci concernent aussi bien les utilisateurs professionnels que les particuliers et sont valables pour tous les types d’herbicides, qu’ils soient à base de substances naturelles ou de synthèse. Des exigences spécifiques supplémentaires pour l’emploi de produits phytosanitaires peuvent être exigées dans le cadre de la procédure d’homologation. Par ailleurs, les utilisateurs professionnels de phytosanitaires doivent être en possession d’un permis de traiter (PDF, 313 Ko) ou travailler sous la direction d’une personne en possession d’un tel permis.

Privilégier les méthodes alternatives aux herbicides

Les désherbants ne devraient être employés qu’en cas d’absolue nécessité. De nombreuses méthodes alternatives permettent en effet de se passer de ces substances, et de préserver ainsi notre santé et notre environnement. Des exemples de méthodes alternatives sont présentés dans la fiche d'information "méthodes alternatives" (PDF, 287 Ko) , dans la brochure « Interdiction des herbicides sur les chemins et les places : que faire ?  (PDF, 4,32 Mo)» ainsi que dans les guides pratiques du canton de Bâle-Campagne, en allemand (Lien).

 

Autres liens utiles :

Site de l’OFEV - Produits phytosanitaires

Site du canton de Fribourg – Herbicides

Site du canton du Jura – un jardin sans pesticides

Energie-environnement.ch - Desherber

En toute conscience ! - pesticides

Plomb

En Suisse, le plomb est interdit dans les peintures et vernis depuis le 1er août 2006. Un certain nombre d'études sont en cours ou ont eu lieu pour estimer la présence de peinture au plomb dans les locaux d'habitation. Le Canton de Genève a édité une brochure traitant de ce sujet. (PDF, 1,18 Mo)

Bois traité avec de l'huile de goudron

Les anciennes traverses de chemin de fer (PDF, 374 Ko) (sur les places de jeu, dans les jardins ou dans les parcs publics) ne sont pas inoffensives. Elles sont en effet imprégnées d'huile de goudron peu dégradable et toxique. De ce fait, les produits pour la conservation du bois qui contiennent de l'huile de goudron, de même que le bois ainsi traité (PDF, 39 Ko) ne sont désormais plus admis que pour des usages excluant tout contact cutané répété.

Partager la page