Construction durable

Construction durable

Un rôle d’exemplarité

Une politique orientée vers un développement harmonieux et durable doit viser un équilibre entre les trois piliers économique, écologique et social dans ses prises de décision. Ce principe s’impose tout particulièrement dans le domaine de la construction : responsable de près de 30 % du total des émissions de gaz à effet de serre, le secteur de la construction engloutit 46 % de l’énergie consommée et génère 40 % de l’ensemble des déchets produits chaque année en Suisse. Sans oublier que nous passons 80 % du temps dans les bâtiments et près de 95 % de notre temps dans un environnement construit.

Dans toutes ses interventions, l’État se veut exemplaire, tant au niveau des procédures administratives et légales, des techniques adoptées que de la conception et de la forme architecturale. En ce sens, les modes de construction doivent aujourd’hui répondre à l’ensemble des critères de durabilité et prendre en compte l’évolution future des besoins dans les trois piliers.

À l’exemple du Centre d’entretien des routes nationales de Bursins, des ateliers du Chartem à Vennes, du Centre des laboratoires d’Épalinges, bâtiments C-D (CHUV), de l’EPCL, Vallée de la Jeunesse, et des Gymnases d’Yverdon et de Renens, les nouvelles constructions et les transformations importantes conduites par l’État de Vaud répondent au standard exigeant Minergie Eco© ou à des performances équivalentes. La directive de juin 2017 du Conseil d’État, intitulée Éfficacité énergétique et durabilité des bâtiments et constructions, propose 3 alternatives au standard Minergie P : label SméO, certificat CECB ou équivalence à Minergie P sans ventilation double flux.

Les communes ont une grande responsabilité en matière de construction, elles détiennent certaines compétences essentielles à une mise en œuvre des principes du développement durable. Elles peuvent s’inspirer et bénéficier des expériences réussies, de réalisations exemplaires. Un regard sur les réalisations récentes, ainsi que sur leur évolution en Suisse et à l’étranger, permet de réviser, ou de confirmer, les standards de qualité encourageant ainsi un développement dynamique de tout le secteur.

Cycle de vie des bâtiments et matériaux

La politique du Canton s’inscrit dans le cadre du plan directeur cantonal encourageant la densification et la rénovation des bâtiments existants, ou la valorisation de friches industrielles. Un maître de l’ouvrage public doit aujourd’hui être attentif aux conséquences du secteur du bâtiment tant du point de vue écologique, économique, que social. La préservation des ressources inclut une utilisation parcimonieuse du territoire, des matériaux et de l’énergie sur l’ensemble du cycle de vie.

Des outils à disposition des communes

Des outils performants pour gérer la durabilité et la consommation d’énergie.

SméO

Conscients de leur rôle d’exemplarité, le Canton de Vaud et la Ville de Lausanne ont co-développé un instrument de planification et de gestion SméO – Fil rouge pour la construction durable. Diffusé gratuitement sur internet, il permet le suivi et le management de la durabilité dans les opérations de rénovation, de transformation et de construction allant de la simple intervention jusqu’à l’analyse d’un quartier entier. SméO est un véritable outil d’évaluation et d’aide à la décision couvrant l’ensemble des étapes du cycle de vie du bâtiment et des phases de développement du projet. Dès octobre 2017, SméO permettra d’obtenir un certificat Énergie ou Énergie + Environnement.

TENER

TENER est une application internet ayant pour principal objectif l’acquisition, la gestion et la visualisation de la consommation d’énergie. Ce programme est essentiel au suivi, au contrôle des résultats et à l’optimisation des bâtiments et installations en exploitation.

Une plateforme commune aux collectivités publiques

L’association eco-bau réunit les offices et services de construction de la Confédération, des cantons et des communes autour d’une plateforme commune pour la diffusion de recommandations sur la construction durable et de la planification à la gestion des bâtiments et installations au travers de son site www.eco-bau.ch.

Les bonnes questions

  • Quelles démarches entreprendre pour construire durablement ?
  • Quels outils utiliser ?
  • De quelles réalisations s’inspirer ?

Recommandations

Connaître les politiques cantonales en matière de construction durable.

S’inspirer des réalisations faites dans les autres cantons, communes et par la Confédération.

Se renseigner sur les mesures d’encourage- ment cantonales et fédérales.

Utiliser les outils à disposition pour se poser les bonnes questions au bon moment.

Suivre les cours et conférences proposés par le canton sur ce thème.

Cadre légal :

  • Loi sur l’énergie (LVENe, RSV 730.01)
  • Loi sur l’aménagement du territoire et les constructions (LATC, RSV 700.11)
  • Plan directeur cantonal (PDCn)

Pour en savoir plus…

Service immeubles, patrimoine et logistique (SIPAL) – Section Développement durable

Place de la Riponne 10 – 1014 Lausanne – Tél. 021 316 73 00 – Courriel : info.sipal@vd.ch

Informations sur internet :

www.vd.ch > Autorités > Départements > DFIRE > Service immeubles, patrimoine et logistique

www.tener.ch

www.smeo.ch

www.eco-bau.ch

Documentation :

  • La stratégie immobilière de l’État de Vaud, lignes directrices à l’horizon 2020,
    janvier 2011
  • Éfficacité énergétique et durabilité des bâtiments et constructions, Bilan 2011-2016 / Perspectives 2017-2021, juin 2017

Formation :

« Construction durable »

Partager la page