Fusions de communes en chiffres

Constitution vaudoise et fusions de communes

La Constitution vaudoise du 14 avril 2003 prévoit que l'Etat encourage et favorise les fusions de communes, notamment en facilitant leur processus et en mettant en place des mesures d'incitation financière.

Elle spécifie qu'aucune fusion ne peut intervenir sans le consentement du corps électoral de chacune des communes concernées.

Taille des communes

La population du canton est de 778'251 habitants.

Au 31 décembre 2016, env 36% des 309 communes comportaient moins de 500 habitants et env 57% moins de 1'000 habitants.

Source Statistique Vaud

Evolution du nombre de communes

Depuis le 1er janvier 2017, le Canton de Vaud compte 309 communes. Elles étaient encore au nombre de 382 il y a 12 ans (1er janvier 2003). Depuis, 25 projets de fusions, impliquant 98 communes, ont abouti.

Nouvelles communes 2017

Le canton de Vaud compte 309 communes depuis le 1er janvier 2017. Les dernières communes qui sont entrées en vigueur sont les communes de Lucens (issue de la fusion des communes de Lucens, Brenles, Chesalles-sur-Moudon, Cremin, Forel-sur-Lucens et Sarzens) et la commune de Chavornay (issue de la fusion de Chavornay, Essert-Pittet et Corcelles-sur-Chavornay).

Fusions ayant eu lieu avant la Constitution de 2003

En 200 ans, de l'entrée du Canton dans la Confédération helvétique en 1803 jusqu'à la mise en oeuvre de la nouvelle Constitution vaudoise du 14 avril 2003, 8 fusions ont fait passer le nombre de communes de 390  à 382.

Fusions après l'entrée en vigueur de la nouvelle Constitution

Depuis l’entrée en vigueur de la Constitution vaudoise du 14 avril 2003 et de la mise en oeuvre de son cadre légal incitant aux fusions, 25 nouvelles communes se sont constituées par fusion. Le nombre de communes vaudoises a ainsi été ramené de 381 en 2005 à 318 au 1er janvier 2013 (309 au 1er janvier 2017).

Il s’agit des communes de :

Projets de fusions officiels

Plusieurs préavis d'études de fusions ont été acceptés ou le seront prochainement par les Conseils de plusieurs communes vaudoises. Ils pourraient aboutir dans le courant ou pour la fin de la législature communale 2016 - 2021.

Il s'agit des projets suivants :

  1. Apples, Bussy-Chardonney, Cottens, Pampigny, Reverolle et Sévery. Les populations des six communes ont accepté la convention de fusion en votation populaire le 25 novembre 2018. La nouvelle Commune de Hautemorges entrera en vigueur le 1er juillet 2021.

  2. Aubonne et Montherod. Les populations des deux communes ont accepté la convention de fusion en votation populaire le 25 novembre 2018. La nouvelle Commune d'Aubonne entrera en vigueur le 1er janvier 2021.

  3. Rolle, Essertines-sur-Rolle et Tartegnin. Le préavis d'intention de fusion a été accepté par les trois organes délibérants en décembre 2015.

  4. Blonay et Saint-Légier. Le rapport final du projet de fusion entre Blonay et Saint-Légier a été présenté aux deux conseils communaux fin mai 2019 et les deux conseils ont donné mandat aux deux municipalités de rédiger une convention de fusion.

  5. Oron et Essertes. Le Conseil général de la commune d’Essertes a accepté dans sa séance du 29 janvier 2019 le principe d’engager des pourparlers en vue d’une fusion avec la Commune d’Oron. Les deux municipalités travaillent sur un projet de convention de fusion.

  6. Assens et Bioley-Orjulaz. Les conseils communaux et généraux des deux communes ont accepté la convention de fusion le 25 juin 2019. La votation populaire dans les deux communes aura lieu le 24 novembre 2019. Si les populations des deux communes acceptent la convention de fusion, la fusion entrera en vigueur le 1er juillet 2021.

  7. Montreux et Veytaux. Suite à l’acceptation d’une initiative populaire communale à Veytaux demandant à la Municipalité de Veytaux d’approcher celle de Montreux pour préparer un projet de convention de fusion, les deux municipalités travaillent sur le projet de convention de fusion.

Carte des fusions de communes

Partager la page