Absences longue durée

Dès le 30ème jour d'absence

Lorsque votre absence se prolonge au-delà de 30 jours, elle est considérée comme une absence de longue durée. Votre service l’annonce au secteur Assurances sociales du SPEV. A cette occasion, sur la base de critères qui lui permettent de s’orienter, le service peut également déterminer si votre situation nécessite de faire appel aux spécialistes en matière de Réinsertion professionnelle.

Vous êtes informé-e des démarches entreprises par un courrier personnel adressé à votre domicile, accompagné notamment d’une brochure d'information sur les absences.

Dès le 6e mois d'absence

Si votre absence se prolonge au-delà de 6 mois, le secteur des Assurances sociales vous transmet de manière systématique un courrier vous demandant d’annoncer votre situation à l’Assurance invalidité afin que vous puissiez bénéficier sans retard des prestations proposées. L’objectif premier de l’Assurance invalidité est la réinsertion dans le monde du travail.

Parmi les prestations offertes par l’Assurance invalidité figurent des stages de réinsertion, du coaching, de la formation, etc.

Par ailleurs, si une reprise du travail n’est pas possible, alors il est d’autant plus important d’annoncer votre situation le plus rapidement possible afin d’éviter toute perte financière, tant pour vous que pour votre employeur.

Conformément aux dispositions de l'art. 65 RLPers, dès lors qu'elles dépassent au total 60 jours par année civile, les absences ont une influence sur le droit au vacances. Voir à ce sujet notamment :

Art. 65 RLPers : RLPers

Partager la page