Votre identité

PIB vaudois

Aperçu

Le produit intérieur brut (PIB) est une mesure de la valeur des biens et services produits dans un pays ou une région, pour autant qu'ils ne soient pas consommés pour produire d'autres biens et services au cours d’une année. Il correspond donc à la somme des valeurs ajoutées créées sur un territoire.

Le PIB est une mesure de la production annuelle et non de la richesse d’un pays ou d’une région. Par exemple, le PIB ne reflète pas les atteintes causées à l'environnement et aux ressources naturelles par les processus de production. De même, une catastrophe naturelle, qui détruit de la richesse, va pourtant contribuer au PIB à travers l'activité de reconstruction générée. Par ailleurs, le PIB est une mesure imparfaite, car il ne tient pas compte du travail non rémunéré au sein des ménages ou des communautés, ni de la production à mettre au compte de l'économie souterraine. Cette mesure ne tient pas compte du travail sur appel, ni du détachement de travailleurs d’une région à l’autre. De plus, le PIB s’obtient à partir de statistiques provenant d’enquêtes par échantillonnage. Dès lors, il doit être considéré comme une estimation et non comme une valeur exacte.

Le PIB est une mesure issue de la comptabilité nationale qui est établie au niveau cantonal par l’Office fédéral de la statistique (OFS) avec un décalage de deux ans. En raison de son importance, la Banque cantonale vaudoise, l’Etat de Vaud et la Chambre vaudoise du commerce et de l’industrie ont mandaté l’institut Créa de l’Université de Lausanne pour estimer le PIB vaudois de l’année en cours.

Dernières prévisions

Selon les dernières estimations de janvier 2023, le PIB vaudois s’est élevé à 60,3 milliards de francs en 2021 et représentait alors 8% du PIB national.

Après une hausse soutenue du produit intérieur brut (PIB) vaudois l’an dernier de 2,7%, la dynamique ralentit cette année, avec une croissance attendue à 1,3% (institut Créa). En effet, après plusieurs trimestres de révision à la baisse, les dernières prévisions d’évolution du PIB vaudois sont proches de celles d’octobre dernier, ce qui reflète une stabilisation des perspectives. Courant 2022, les effets de la guerre en Ukraine avaient exacerbé des déséquilibres déjà présents, provoquant une forte hausse de l’inflation et, dans le sillage de celle-ci, des taux d’intérêt. La hausse des prix de l’énergie et le risque de pénurie, notamment en Europe, avaient également contribué à la dégradation des perspectives. Les prix de l’énergie se sont cependant tassés ces derniers mois, le risque de pénurie s’est éloigné pour cet hiver et l’inflation a reflué. En Suisse, la hausse des prix est redescendue à 2,8% en rythme annuel en décembre, après s’être inscrite à 3,5% en août. Un redémarrage progressif est possible l’an prochain, avec un PIB vaudois en hausse de 1,8%. Le degré d’incertitude reste néanmoins élevé.

Afin de mieux rendre compte de l’évolution conjoncturelle et être comparables, ces prévisions ont été réalisées hors effets des grandes manifestations sportives internationales.

Tableaux de synthèse

En accédant aux pages ci-après, vous quittez les données par domaine

Partager la page