Votre identité

S'organiser le jour du scrutin

Que faut-il vérifier le jour du scrutin?

Le matériel de vote reçu de l'administration communale

Au plus tard le matin du scrutin, l'administration communale remet au bureau électoral communal les documents suivants :

  • Le procès-verbal du greffe complété
  • Le fichier des électeurs y compris les mutations
    Si le bureau ne peut accéder au fichier des électeurs informatisé, celui-ci doit être imprimé par l'administration communale et remis au bureau électoral en tenant compte des mutations survenues depuis le dernier transfert. Les numéros des électeurs qui ont déjà voté doivent être biffés.
  • L'urne
    L’urne que l'administration communale remet au bureau électoral communal doit contenir les enveloppes de vote conformes. Les cartes de vote conformes doivent également être remises au bureau électoral communal en annexe. L’urne doit avoir été scellée pour garantir le secret du vote.

Les installations

Le jour du scrutin, le président du bureau électoral communal met en place les locaux qui serviront au dépouillement. 

Il vérifie la disposition des tables et met à disposition des stylos de couleur, des trombones, des enveloppes vierges et tout autre matériel utile. 

Il s’assure du bon fonctionnement de l’ordinateur et des accès à Votelec.

Il s’assure que le local de vote dispose d’une urne contenant quelques enveloppes de vote pour garantir le secret du vote. 

Il vérifie s’il a du matériel de vote de réserve pour pouvoir en mettre à disposition si nécessaire. Attention toutefois, aucune carte de vote ne peut être produite le jour du scrutin.

Quelles instructions donner aux scrutateurs?

Afin que le président ait la maîtrise du déroulement du dépouillement, il convient de communiquer toutes les instructions utiles aux scrutateurs avant leur arrivée le jour du scrutin.

Secret du vote

Le président doit rendre les scrutateurs attentifs au secret du vote et leur distribuer les instructions ci-après :

Instructions aux scrutateurs (pdf, 29 Ko)

Pas de téléphone portable

Il est recommandé que les scrutateurs se séparent de leur téléphone portable à l’entrée des locaux de dépouillement.

En effet, aucune tendance ou résultats partiels ne doivent sortir du local de dépouillement avant la finalisation du procès-verbal de résultats.

Déplacements

Dans la mesure du possible, le président essaie d’éviter les nombreux va-et-vient dans la salle de dépouillement et s’assure que seules les personnes autorisées y pénètrent.

Le président répartit les tâches et informe les scrutateurs de leurs rôles et responsabilités ainsi que du tournus des pauses.

Note : Il est préconisé de faire appel à des personnes non candidates pour le dépouillement des élections. Cela s'applique en particulier aux candidat-e-s à la municipalité.

Quel est le rôle des observateurs?

Les observateurs sont des délégués désignés par les partis pour assister au dépouillement. Ceux-ci doivent avoir la qualité d’électeur dans la commune et doivent être clairement identifiables (port d’un badge ou autre). Ils n’interviennent en aucun cas dans le processus du dépouillement.

En cas d’anomalie constatée dans les opérations de dépouillement, les observateurs doivent s’adresser au président du bureau électoral communal.

Cas échéant, les remarques formulées par les observateurs sont mentionnées dans le procès-verbal de résultats.

Les observateurs doivent se plier aux même règles que les scrutateurs concernant le secret du vote et la non diffusion des résultats.

Partager la page