Les réponses aux besoins particuliers

Accessibilité de l'enseignement et des apprentissages

La loi sur l’enseignement obligatoire (art. 98) prévoit que les conditions d’apprentissage et les aménagements nécessaires à leur formation et leur développement soient fournis à tous les élèves, en vue de favoriser leur réussite scolaire et le développement de leur potentiel.

Ce principe d’accessibilité de l’enseignement et des apprentissages s’applique aussi bien pour les difficultés d’apprentissage que pour les difficultés socio-éducatives.

Différenciation pédagogique

C’est au sein de la classe en particulier que les enseignants et enseignantes différencient leurs pratiques pédagogiques de manière à rendre leur enseignement accessible à tous les élèves.

La différenciation pédagogique tend à répondre de manière collective à la diversité et à l’hétérogénéité des élèves. Ainsi, elle s’adresse à l’ensemble de la classe, sans individualiser les parcours.

La différenciation pédagogique consiste à réduire les obstacles a priori et à amener de la flexibilité dans les pratiques et les situations d’enseignement et d’apprentissage, afin de rendre les savoirs accessibles et renforcer l’engagement des élèves. Elle vise donc à soutenir la progression de ces derniers, en assurant la maîtrise des apprentissages prioritaires et en les dépassant, pour favoriser la réussite et le développement du potentiel de chacune et chacun.

Appui pédagogique

L’appui pédagogique s’adresse aux élèves pour lesquels un soutien ciblé, de nature pédagogique, est nécessaire afin de leur permettre d’atteindre les objectifs du plan d’études.

Il a notamment pour buts de favoriser la progression de l’élève dans ses apprentissages, de prévenir le redoublement et d’offrir un soutien aux élèves qui ont redoublé ou qui ont été promus avec des résultats insuffisants. Il peut ainsi contribuer à réduire le risque de décrochage scolaire.

Il est donné individuellement, en groupe ou dans des classes spécifiques, en principe sur temps scolaire. Dès la 7e, il peut être donné en dehors du temps scolaire.

La mise en place d’un appui pédagogique doit être autorisée par le conseil de direction (CDir) sur préavis des enseignants concernés.

Les parents sont informés de la décision. Leur accord est requis si l’appui est donné en dehors du temps scolaire (dès la 7e).

Aménagements

Les aménagements visent à répondre à des besoins spécifiques présentant une certaine durabilité et constituant, pour l’élève, une entrave à sa capacité d’apprentissage ou son aptitude à assumer le rôle d’apprenant. Ils s’adressent aussi à des élèves qui présentent des compétences exceptionnelles.

Lorsque la différenciation pédagogique n’est pas suffisante, des aménagements peuvent être mis en place. Ils consistent à modifier les modalités d’apprentissage afin que l’élève concerné puisse atteindre les objectifs du plan d’études fixés pour la classe. Ils peuvent prendre des formes diverses.

Les aménagements sont maintenus pour la passation des épreuves sujettes à évaluation, pour autant qu’ils consistent uniquement en des modifications des modalités de l’évaluation. Ils ne peuvent en revanche conduire à modifier ni la quantité de matière à apprendre, ni les objectifs, ni les barèmes de l’évaluation.

La mise en place d’un aménagement doit être autorisée par le conseil de direction. Les parents sont informés de la décision, après avoir été, en principe, associés à la réflexion.

Programme personnalisé

Le programme personnalisé tend à répondre à des besoins spécifiques présentant une certaine durabilité et constituant, pour l’élève, une entrave à sa capacité d’apprentissage ou son aptitude à assumer le rôle d’apprenant. Il est mis en place lorsque la différenciation pédagogique et la mise en œuvre d’appui ou d’aménagements ne sont pas suffisantes ou pertinentes. Il s’adresse aussi à des élèves qui présentent des compétences exceptionnelles.

Il consiste à modifier, pour une élève ou un élève, les objectifs d’apprentissage du plan d’études fixés pour la classe, en définissant à son intention des objectifs personnalisés, dans tout ou partie d’une ou plusieurs disciplines. Dans certains cas, il peut aussi conduire à exempter l’élève d’une ou plusieurs disciplines, à l’exception du français, des mathématiques et, sauf situation exceptionnelle, de l’allemand.

La mise en place d’un programme personnalisé doit être autorisée par la directrice ou le directeur, avec un préavis du Conseil de direction. L’accord des parents est requis. Ils sont informés des bénéfices escomptés et des conséquences possibles de la mise en œuvre d’un programme personnalisé en matière de promotion, orientation et certification.

Activités extrascolaires scientifiques et culturelles PLUS

Lien vers la page

Haut

Partager la page