Votre identité

Recruter une apprentie ou un apprenti

Où poster votre annonce?

Vous pouvez annoncer les places d'apprentissage à pourvoir dans votre entreprise en envoyant un courriel à bpa.ocosp(at)vd.ch.  Votre place figurera ensuite sur la Bourse de l'apprentissage suisse et les personnes intéressées pourront y postuler.

Dès que votre place d'apprentissage aura été pourvue, n'oubliez pas de l'annoncer à bpa.ocosp(at)vd.ch afin qu'elle ne figure plus sur la Bourse de l'apprentissage.

Comment préparer votre recrutement?

Recruter un·e apprenti·e demande du temps et une bonne préparation. Avant de débuter, il est utile d’établir vos critères de sélection pour mieux cerner vos attentes vis-à-vis d’un·e futur·e apprenti·e. Vous pourrez ensuite utiliser cette liste pour sélectionner les candidat·e·s et elle pourra aussi vous servir comme critères de base lors de l’entretien de recrutement.

Préparer votre profil d'exigences

Le manuel pour la formation en entreprise propose une check-list.

Télécharger la checklist

Organiser un stage de découverte

Pour vos candidat·e·s, ce stage est l’occasion de découvrir la réalité de votre métier, de mieux connaître ses aspects passionnants, mais également ses contraintes. Bien connaître la réalité du métier lui permettra d’éviter de potentielles désillusions par la suite. À la fin du stage, il est utile de discuter avec la candidate ou le candidat de son expérience afin d’identifier si elle ou il est toujours intéressé·e. Si c’est le cas, vous pouvez lui proposer de réaliser un stage de recrutement.

Des tests d'aptitudes existent

La plupart des associations professionnelles proposent des tests d’aptitudes, parfois payants. Les jeunes qui visent un apprentissage ont ainsi la possibilité de tester leurs connaissances scolaires pour s’assurer qu’elles correspondent aux exigences de leur futur métier.

Conduire un entretien de recrutement

Basé sur quelques critères définis à l’avance, un entretien permet d’avoir un échange avec les candidats afin de mieux sonder leurs motivations et partager les attentes de chacun. En cas de volonté d’engager un·e candidat·e, il est important que la formatrice ou le formateur prenne le temps d’expliquer sa manière de former et ses attentes. Il est judicieux d’associer les parents à cette discussion. Celle-ci permet notamment d’éviter d’éventuels malentendus ou tensions risquant de surgir plus tard dans la formation.

Organiser un stage de sélection

Lors du processus de recrutement de votre futur·e apprenti·e, il est conseillé de convier les candidat·e·s sélectionné·e·s à venir faire un stage dans votre entreprise. Pour la ou le jeune, ce sera une occasion de découvrir la réalité de la profession dans votre entreprise. De votre côté, vous pourrez ainsi mieux déterminer si les stagiaires ont les qualités nécessaires à l’exercice de la profession et s’intégreront facilement à votre équipe. Vous aurez ainsi mis toutes les chances de votre côté de réussir votre recrutement.

Plusieurs filières de formation professionnelle

Attestation fédérale de formation professionnelle (AFP)

L’attestation fédérale de formation professionnelle est un apprentissage d’une durée de 2 ans. Il s’adresse à celles et ceux qui sont davantage tourné∙e∙s vers la pratique. L’AFP permet d’exercer directement le métier appris ou d’être, en principe, admis∙e∙s en 2e année de CFC. Suivant le métier, l’apprenti∙e en AFP suit 3 jours et demi ou 4 jours de formation pratique en entreprise par semaine. Elle ou il consacre ensuite de 1 jour à 1 jour et demi à la formation théorique dans une école professionnelle.

En savoir plus

Certificat fédéral de capacité (CFC)

Le certificat fédéral de capacité est l’apprentissage « classique » : il dure 3 ou 4 ans selon le métier. Dans le canton de Vaud, il est possible d’obtenir un CFC dans plus de 200 métiers. L’apprenti·e suit 3 à 4 jours de formation pratique en entreprise et 1 à 2 jours de formation théorique en école professionnelle. Le CFC permet d’exercer directement le métier appris ou de poursuivre sa formation.

En savoir plus

Maturité professionnelle

La maturité professionnelle offre une formation générale approfondie qui complète le CFC. Les apprenti·e·s qui le souhaitent peuvent suivre les cours de maturité professionnelle durant leur apprentissage (modèle intégré) ou après avoir décroché leur certificat (modèle post-CFC). Les apprenti·e·s en maturité professionnelle intégrée suivent un jour de plus de cours par semaine à l’école professionnelle (2 ou 3 jours de cours au total par semaine). La maturité professionnelle permet d’accéder à des études supérieures: hautes écoles spécialisées (HES) ou universitaires (moyennant une formation complémentaire).

En savoir plus - maturité professionnelle intégrée

En savoir plus - maturité professionnelle post-CFC

Formation professionnelle supérieure

La formation professionnelle supérieure englobe les écoles supérieures (ES) et les examens fédéraux (brevets et diplômes fédéraux). Ces formations sont accessibles après un CFC (ou un titre équivalent) et permettent d’acquérir les qualifications nécessaires à l’exercice d’une fonction de spécialiste ou de cadre.

En savoir plus

Variantes de formation

Apprentissage de durée réduite

En fonction des diplômes déjà obtenus, la durée de l’apprentissage peut être réduite. Sur demande, des dispenses de cours de culture générale ou de langues sont en principe accordées. Dans une dizaine de professions, il est aussi possible de suivre une formation professionnelle accélérée (FPA) en 2 ans. Les titulaires d’un certificat de maturité gymnasiale peuvent obtenir un CFC d’employé·e de commerce en 18 ou 24 mois, selon la branche de formation.

En savoir plus

Apprentissage en entreprise à temps partiel (80%)

Dans certaines circonstances, débuter un apprentissage en entreprise à temps plein peut se révéler impossible. Sous certaines conditions, il est alors possible de suivre une formation à temps partiel. Le temps de formation en entreprise est réduit d’un jour et l’apprentissage prolongé d’une année.

En savoir plus

Formation mixte

Les jeunes en formation professionnelle mixte effectuent leur première année d’apprentissage au sein d’une école de métiers ou d’un centre de formation pratique, puis rejoignent une entreprise. Dans certains cas, l’apprenti-e signe d’emblée un contrat avec une entreprise formatrice avant de la rejoindre dès la deuxième année. Dans d’autres, la formation mixte permet aux personnes qui n’ont pas trouvé de solution au terme de la scolarité obligatoire d’entrer sans tarder dans un projet professionnel moyennant la recherche d’une place en entreprise durant cette première année. Ce type de formation est possible dans quelques métiers uniquement.

En savoir plus

Prolongation d'apprentissage pour intégration (PAI+)

La PAI+ est un programme destiné aux personnes allophones (personnes dont la langue maternelle est une langue étrangère, dans la communauté où elles se trouvent) qui souhaitent entreprendre un apprentissage (AFP ou CFC) et consolider leurs compétences en français nécessaires à leur formation.

Partager la page