Ateliers d'orientation professionnelle

Programme

Chacune des unités fonctionne de manière autonome en proposant le programme suivant: 

La part de pratique d'atelier représente 60% de ce temps

Projets individuels et collectifs

Les préapprenits sont amenés à travailler sur des projets individuels mais également collectifs, permettant ainsi le développement des compétences de collaboration et de communication. Il existe des projets collectifs propres à une unités, entre unités voire communs à l'ensemble des unités du secteur de préapprenitssage. 

Les ateliers d'orientation professionnelle

C’est en 1923 que Jean-Henri Graz ouvre le premier bureau d’orientation professionnelle dans le canton de Vaud. Très vite, il est confronté aux problèmes des jeunes en situation de difficultés scolaires. Sensibilisé, il crée dix ans plus tard l’association « Entraide aux jeunes par le travail » afin de tout mettre en œuvre pour leur permettre de voler de leurs propres ailes.

Si les ateliers d’orientation ont traditionnellement été animés par les métiers du bois et du métal, l’évolution du marché du travail a poussé ces derniers au développement et à la diversité des professions proposées à l’heure actuelle. L’éventail des activités entreprises au sein des unités AOP1 et AOP2 prend en compte la réalité du milieu professionnel auquel les jeunes sont confrontés aujourd’hui.

Cette année d’orientation constitue une formation sur l’apprentissage du travail ainsi que la découverte de différents métiers. L’orientation vers un choix professionnel réaliste est étayée par un appui scolaire spécialisé.

Des points de situations sont agendés régulièrement et permettent de faire, avec le réseau (parents, éducateur, assistant social, tuteur), un bilan de la situation. Ce bilan se base sur l’autoévaluation du préapprenti et l’observation des maîtres d’enseignement professionnel et des enseignants des branches scolaires. Ces points de situation sont des balises qui visualisent le parcours du projet professionnel et permet une évaluation des possibilités de formation.

De nombreux ateliers permettent d’atteindre les objectifs fixés:

L’atelier boulangerie-pâtisserie

Propose la découverte de certains aspects des métiers de la bouche : production de divers articles de boulangerie, viennoiseries, travail du chocolat et commandes spéciales dans un laboratoire semi-professionnel équipé, application des normes d'hygiène inhérente à la profession.


L’atelier coiffure

Constitue une approche des métiers liés à l’esthétique. Les activités abordées sont les suivantes : soins des mains et ongles, maquillage, shampooing, observation de coupes et teintures, mises en forme, nettoyage et gestion des stocks.


L’atelier de couture

Exerce la motricité fine autant que la créativité.
La confection de pièces d’habillement dans un choix de tissus variés, l’approche des différentes techniques de confections, la précision requise pour la réalisation de vêtements, la concentration exigée lors de l’utilisation des machines sont d’innombrables facteurs d’observations et de découvertes.


L’atelier d'illustration et cartonnage

Utilise plusieurs techniques telles que le découpage, la mise en relief, le chablon, le spray, la craie, le feutre, la colle, la peinture ou le crayon pour conduire et révéler le capital créatif qu’un candidat à l’ERACOM ou à l’école d’art appliqué de Vevey doit posséder.

Dans le cadre de l'atelier les préapprentis participent également au relooking des boîtes électriques en ville de Lausanne et dans les communes de St-Sulpice et Paudex.

Photos des armoires électriques en ville de Lausanne


L'atelier d'économie

Le cours d'économie vise à donner quelques bases élémentaires de cette matière afin que les jeunes comprennent mieux le monde dans lequel ils vivent. Pour ce faire, des thématiques de la vie de tous les jours sont présentées et travaillées comme par exemple, le budget, les impôts et taxes, les assurances sociales financées via le salaire, etc.

L’atelier de commerce et d’insertion

Il est le lieu ou la rencontre avec le monde professionnel se concrétise. C’est l’endroit ou l’élaboration du dossier des préapprentis prend forme au fur et à mesure des stages réalisés. Le suivi des démarches (téléphones, rendez-vous, envoi de dossiers, entretiens) font partie du travail réalisé en collaboration avec la conseillère en orientation, le maître d’enseignement professionnel, le référent et les enseignants des branches scolaires.

L’atelier de menuisier-ébéniste

De même que l’atelier construction métallique permettent d’aborder les différentes techniques d’assemblages utilisées dans la construction. Ils contribuent au développement de la vision spatiale ainsi que l’entrainement à la motricité et l’utilisation des connaissances mathématiques telles que les quatre opérations et la transformation d’unités ainsi qu’un vocabulaire professionnel approprié.

L'atelier de métal

Sensibilisation aux métiers de la métallurgie et à la connaissance des matériaux par la réalisation de divers objets (jeux en aluminium, support de téléphone,...), maniement de la lime, du tour. Travail des diverses techniques d'assemblage par enlèvement de copeaux, soudure électrique et autogène.

L'atelier de paysagisme

L'atelier présente une ouverture vers l'extérieur. De la création sur papier à la réalisation d'espaces verts, il aborde toutes les possibilités qu'offre la formation de paysagiste. Ce métier développe l'esprit créatif, la projection dans l'espace et dans le temps. Il fait référence aux racines latines des arbustes et plantes qui habillent notre entourage. La réalisation, dans le terrain, fait appel à la conduite d'outils et de machines manuelles et motorisées. C'est un atelier de plein air qui sent bon la nature.

Coordinateur des unités Ateliers d'orientation professionnelle

THÜLER Jean-Bernard

Partager la page