Social

Le domaine professionnel du social

On distingue deux familles de métiers relatifs au social (ou à l’humain): le travail social et les sciences sociales. Toutes deux s’intéressent à l’intégration de l’être humain dans son environnement, mais dans une approche tout à fait différente.

Gens de terrain, les professionnels du premier groupe accompagnent les personnes en difficultés passagères ou durables pour favoriser leur bien-être, leur insertion sociale et leur autonomie. Les seconds sont des chercheurs qui observent et étudient les groupes humains et leurs comportements en société pour les comprendre et les expliquer, voire pour proposer des solutions.
La frontière entre ces deux champs est perméable: d’une part, l’approche intellectuelle des phénomènes sociaux fait partie de la formation des travailleurs sociaux, les dotant d’outils d’analyse objectifs et critiques; d’autre part, les chercheurs en sciences sociales se confrontent aux réalités quotidiennes lors de leurs études de terrain.

Les professions du travail social

De l’éducation sociale à l’animation socioculturelle en passant par la coopération au développement, les travailleurs sociaux visent à encourager l’autonomisation et l’épanouissement des personnes en difficulté, dans le respect de leur spécificité. Dotés de qualités humaines telles que l’intérêt pour l’autre et la solidarité, ils et elles apportent leur soutien à des individus de tous les âges et de tous les statuts, souffrant de handicaps divers, et pouvant être issus de cultures différentes.

À noter qu’un tel domaine de formation exige des conditions d’admission particulières: la plupart des filières sont en principe accessibles suite à un examen d’entrée. L’entretien de motivation est spécialement important. Dans le cas des filières HES notamment, selon la formation de base des candidats, des stages pratiques et d’éventuels compléments de formation sont exigés pour vérifier les fondements du choix de ces personnes ainsi que leurs aptitudes.

CFC

Accessible après une scolarité obligatoire achevée, la formation professionnelle initiale suivante a pour objectif le développement de connaissances et d’un savoir-faire dans le domaine de l’accompagnement au quotidien de personnes ayant besoin de soutien.

Ecoles supérieures (ES)

En école ou en emploi, ce niveau de formation vise à développer la capacité des étudiants et des étudiantes à concevoir, appliquer et évaluer de manière autonome des modes d’intervention appropriés à des situations sociales complexes. Les candidats bénéficient d’une formation de base (maturité gymnasiale, certificat de culture générale ou de commerce, CFC, etc.) et d’une expérience professionnelle.

Hautes écoles spécialisées (HES)

Filières accessibles après une formation de base, complétée selon le profil par un ou plusieurs stages et des examens d’admission. L’accès direct est réservé aux personnes titulaires d’un CFC d’assistant socio-éducatif et d’une maturité professionnelle santé-social. A plein temps, en emploi ou à temps partiel, les étudiants et étudiantes apprennent à reconnaître et analyser des situations et problèmes complexes, à concevoir et appliquer des mesures appropriées ainsi qu’à évaluer les résultats du travail accompli.

Ces formations débouchent sur un Bachelor en travail social, dont les différentes orientations renvoient aux professions suivantes:

À la frontière du social et de la santé:

À la frontière du social et de l’éducation:

A noter aussi la formation de Pédagogue curatif / Pédagogue curative, offerte à Genève et Fribourg au niveau universitaire. Elle peut être considérée comme équivalente à celle d’enseignant spécialisé.


Autres

Les fonctions suivantes peuvent être exercées sur la base d’un diplôme professionnel ou d’un titre universitaire (ou jugé équivalent), moyennant généralement une formation à l’interne ou une formation continue. Aide aux populations défavorisées, aux victimes de guerre, aux couples en difficultés affectives ou sexuelles, ou encore dans les conflits sociaux, familiaux et interculturels: l’expérience personnelle, l’engagement, voire les connaissances linguistiques, sont essentiels pour la poursuite de tels objectifs sociaux.

D’autre part, l’expérience acquise dans le social et la volonté d’agrandir ses responsabilités peuvent aboutir aux postes suivants:

 

Les professions des sciences sociales

Les offres de formation en sciences sociales ne concernent que les universités. Les métiers qui en découlent exigent des compétences intellectuelles telles que l’esprit d’analyse et la rigueur scientifique. De bonnes capacités rédactionnelles et communicationnelles sont nécessaires également pour des professionnels qui diffusent régulièrement leurs résultats de recherches et partagent leurs connaissances et réflexions.

Les professionnels des sciences sociales se spécialisent à partir de questions générales telles que: les capacités d’adaptation des groupes humains au milieu dans lequel ils vivent; l’organisation de la vie en société; les relations entre les individus au sein de diverses structures sociales; le fonctionnement de l’Etat; les enjeux politiques; etc.

Intervenant plus clairement auprès du public pour favoriser son intégration sociale, les formations suivantes sont des spécialisations de la filière des études universitaires de psychologie:

Dernière mise à jour: 31.01.2020

Partager la page