Votre identité

Découvrir les métiers de la santé et du social grâce aux stages

Découvrir les métiers de la santé et du social grâce aux stages
Poppy et Iliana ont bénéficié des connaissances et de l’expérience des apprentis et des professionnels lors d’un cours interentreprises consacré aux soins corporels. Patrick Martin

Les stages organisés dans le cadre des cours interentreprises santé-social rencontrent un franc succès.

Les cours interentreprises (CI), cours blocs faisant partie intégrante de la formation professionnelle des apprenties et apprentis, permettent à ces derniers de s’exercer, de comparer et d’échanger avec des spécialistes sur différentes pratiques du métier. Ils sont aussi l’occasion de développer des compétences spécifiques lors de mises en situation ou d’exercices réalistes. Dans le cadre de ces cours, l’Ortra santé social Vaud, organisme du monde du travail, a ouvert cette année à destination des élèves de l’école obligatoire 90 places de stages de «découverte» d’une durée de 2 à 3 jours pour les métiers d’assistant socio-éducatif CFC (ASE), assistant en soins et santé communautaire CFC (ASSC) et aide en soins et accompagnement AFP (ASA). Conçus pour faire découvrir la réalité d’un métier, ces stages permettent aux élèves de participer pleinement aux activités destinées aux apprenties et apprentis. «Les stagiaires sont considérés comme des apprentis, ils sont complètement intégrés dans le groupe, explique Luna Wolter, responsable du projet. C’est également l’occasion pour eux de créer du lien, d’échanger avec des futurs professionnels et des intervenants expérimentés.» Pour chacun des trois métiers, une sélection de cours a été faite, mettant l’accent sur les cours pratiques: soins corporels, mobilisation, animation, habillement, signes vitaux ou encore hygiène et sécurité. «Nous avons choisi des compétences qui sont emblématiques et représentatives du métier, poursuit Luna Wolter. Un important travail a été fait sur la manière d’intégrer au mieux les élèves. Nous voulions que le projet soit également bénéfique pour les apprentis. Ces derniers ont notamment des compétences sociales essentielles à développer pour leur métier. La transmission de leur savoir aux écoliers est aussi une manière de consolider leurs propres connaissances.» Bien qu’il s’agisse pour la plupart du temps de CI de première année, les apprenties et apprentis bénéficient en effet déjà d’une certaine expérience. Poppy et Iliana, toutes deux élèves en 11e , ont pu en faire l’expérience lors d’un cours pour les ASSC consacré aux soins corporels. Les 20 apprenties et apprentis qui y assistent effectuent ces soins presque quotidiennement depuis plusieurs mois et connaissent bien le langage professionnel. Poppy a déjà suivi un cours, «Réseau de client et transports». Elle apprécie ces stages qui lui permettent d’être active. «C’est intéressant et les apprentis sont gentils et nous aident.» Iliana, qui a pour projet de devenir infirmière, a auparavant réalisé un stage d’une semaine avec une aide-soignante à domicile. «Je veux approfondir mes connaissances. Je cherche une place d’apprentissage, mais je ne sais pas encore avec quelle population j’aimerais travailler.» Quel que soit son choix au final, l’attestation et le rapport de stage délivrés par l’Ortra seront des atouts pour trouver une place d’apprentissage.

Les origines du projet
En 2020, la situation sanitaire a compliqué l’accès aux stages pour les élèves de la scolarité obligatoire intéressés par un métier du domaine santé-social. Les institutions ne disposaient momentanément ni du temps ni des ressources nécessaires pour les accueillir. L’accès à nombre d’entre elles était d’ailleurs fortement restreint en raison des mesures de protection. La Direction générale de l’enseignement postobligatoire (DGEP) a alors sollicité l’Ortra santé social Vaud pour ouvrir aux élèves de 10 e et 11 e les portes des cours interentreprises, afin de leur donner un premier aperçu des métiers. Les stages sont en effet indispensables pour se faire une idée des professions et confirmer, ou non, le choix d’un projet professionnel. Sous la conduite de Nicole Taverney, responsable formation/compétence, l’Ortra santé social Vaud a mis en place un premier dispositif pour la rentrée 2021. Le succès de ces stages a amené l’organisme du monde du travail à reconduire l’expérience pour l’année scolaire 2022-2023. 90 places de stages ont ainsi été ouvertes d’octobre à mai. Outre le fait d’offrir la possibilité aux jeunes de se rendre compte concrètement de certaines réalités du domaine de la santé et du social, Luna Wolter relève deux enjeux supplémentaires: «Ces stages permettent de favoriser les échanges entre les apprentis et les écoliers, de promouvoir les métiers de la santé et du social, mais aussi donner de la valeur aux cours interentreprises, qui sont peu connus du grand public.»

Un dispositif appelé à durer
Les 90 places de stages proposées par l’Ortra cette année ont rapidement trouvé preneur. Ce faisant, Luna Wolter encourage vivement les jeunes intéressés par des expériences de courte durée à s’adresser directement aux établissements du domaine santé-social: hôpitaux, EMS, institutions, etc. Au vu du succès rencontré, les stages au sein des CI seront de nouveau proposés durant l’année scolaire 2023-2024, entre octobre et mai.

Zoé Schneider
Office cantonal d'orientation scolaire et professionnelle

Publié dans le 24 heures du 12 janvier 2022

Partager la page