Assistant-e-s à l'intégration dans les établissements scolaires

Temps de travail : Formulaires

Les formulaires nécessaires à la rémunération spécifique de certaines tâches (heures additionnelles) ou d'accompagnement en camp sont disponibles auprès du secrétariat de votre établissement.

Questions fréquentes (FAQ)

Comment est prise en compte mon expérience antérieure dans le calcul de mon salaire avec la bascule automatique ?

Le niveau de fonction 5 comprend, comme toutes les classes salariales de l'Etat de Vaud, 26 échelons. Dans le cas de la contractualisation des assistant-e-s à l'intégration, il a été décidé que l'on procéderait au calcul de l'échelon en faisant une bascule automatique selon la règle suivante - le point de départ étant votre 20ème anniversaire :

  • Expérience en tant qu'assistant-e à l'intégration : 1.00 (1 an = 1 échelon)
  • Toute autre expérience de vie (professionnelle ou non) : 0.33 (3 ans = 1 échelon).

Le résultat de ce calcul déterminera votre échelon de départ au 1er janvier 2019 ou 2020 en fonction du moment où votre contrat a été basculé.

Est-ce que je peux valoriser un titre de formation ou des formations complémentaires dans le calcul de l'échelon ou dans l'attribution du niveau de fonction ?

Non. Le niveau de fonction 5 est valable pour toute personne qui sera au bénéfice d'un contrat d'assistant-e à l'intégration. Il n'y a aucune valorisation de titre de formation supplémentaire. 

Comment puis-je m'affilier à la LPP ?

Si votre salaire annuel tel qu'indiqué sur votre contrat atteint CHF 21'330.- (valeur 2020), vous êtes automatiquement et obligatoirement affilié à la caisse de pension de l'Etat de Vaud (CPEV). Si tel est le cas, votre cotisation de l'employé-e s'élève à 10% de votre salaire et la part de l'employeur, de l'Etat, à 15%. Si vous n'atteignez pas ce revenu mais que vous souhaitez néanmoins pouvoir cotiser au 2ème pilier, vous pouvez demander à être affilié de manière facultative. Les cotisations des employés et de l'employeur restent identiques.

Si je suis malade, dois-je trouver un remplaçant ?

Non. Il appartient à l'établissement de gérer les remplacements. Par contre, il est primordial que vous annonciez dès que possible votre absence à l'établissement.

Si l'enfant dont je m'occupe est malade ou absent, dois-je venir travailler ?

Oui. L'établissement veillera à vous confier une tâche, dans le cadre de votre cahier des charges, au sein de l'établissement pour les périodes d'absence du ou des élèves concernés. Vous devez donc être présente selon votre horaire habituel même en cas d'absence de l'élève. Par ailleurs, dans tous les cas, vous serez rémunéré-e.

Si je remplace un-e collègue malade en plus de mes périodes habituelles, comment suis payé-e ?

Dans le cadre d'un remplacement ponctuel d'un-e collègue en dehors de vos horaires réguliers, vous serez rémunéré-e pour ces périodes, à moins que, d'entente avec l'établissement, vous privilégiez qu'elles soient compensées.

Est-ce que je peux prendre congé pendant les semaines d'écoles ?

Il existe deux types de congé. Les congés statutaires, c'est à-dire les congés auxquelles vous avez droit (art. 83 du RLpers), qui peuvent subvenir en fonction des circonstances sur du temps scolaire (deuil, enfant malade, ...). Les congés personnels, quant à eux, sont en principe à prendre hors du temps scolaire. Dans tous les cas, les congés doivent faire l'objet d'une demande à l'établissement et les absences doivent être signalées dès que possible. Dans le cas des congés personnels, et pour autant que la direction accepte le congé, notre service procédera à une retenue salariale correspondant à la durée du congé si le temps de travail ne peut être compensé.

Si je déménage après la contractualisation, est-ce que je peux changer d'établissement pour exercer mon activité ?

Votre contrat vous liera en priorité à un établissement scolaire de référence. Si vous déménagez et que vous souhaitez changer d'établissement, l'Etat ne pourra pas vous garantir votre activité ailleurs dans le canton. Il vous appartiendra de faire les démarches pour trouver un autre emploi dans un autre établissement.

Est-ce que je peux démissionner n'importe quand ?

Le délai de résiliation d'un contrat de durée indéterminée est de 3 mois. C'est donc le délai minimum de résiliation. Dans le cadre d'une activité scolaire, et comme c'est le cas pour les enseignants, il est demandé, dans la mesure du possible, de faire coïncider la date de démission avec la fin de l'année scolaire (31 juillet) pour des raisons pédagogiques évidentes. Cela signifie que, en principe, l'annonce d'une démission doit être envoyée au plus tard le 30 avril. En ce qui concerne les CDD, il n'y a pas de délai de résiliation de par la nature du contrat. Cela étant, il est possible de mettre fin au contrat pour autant que cela soit d'entente entre les deux parties.

Partager la page