Les élèves qui parlent une autre langue (allophones)

Les élèves qui parlent une autre langue (allophones)

Types de mesures

Les types de mesures pour la gestion de la diversité culturelle et linguistique à l’école appartiennent à la direction de l’établissement. Le dispositif peut prendre les formes suivantes : cours intensifs de français, au besoin d’allemand et d’anglais, groupes d’accueil et classes d’accueil.

La fréquentation d’un de ces dispositifs est d’une durée d’une année, exceptionnellement deux.

Haut

Parcours de l'élève

Les mesures proposées visent à favoriser l’intégration de l’élève au sein de l’école régulière. Elles doivent lui permettre d’accéder le plus rapidement possible aux exigences du plan d’études officiel. L’intégration de l’élève allophone se déroule en trois temps et selon le plan d’études romand.

Arrivée à l'école

L’attribution de l’élève à un cycle ou à un degré est décidée par la direction de l’établissement en fonction de son dossier scolaire et des connaissances dont il ou elle peut faire preuve, ainsi que de son âge.

Une évaluation est menée dans l’établissement pour déterminer les connaissances et les compétences de l’élève. Sur la base des informations recueillies, l’élève sera orienté-e dans l’une des structures mises en place par l’établissement. Si l’élève n’est pas placé-e dans la classe adéquate, il ou elle est transférée dans une classe correspondant mieux à ses capacités.

Pour faciliter la communication avec les familles, il est parfois nécessaire d’avoir recours à un-e interprète.

Progression de l'élève dans les structures et évaluation

Cours intensifs de français (CIF)

L’élève est intégré-e dans une classe régulière avec des cours intensifs de français (CIF) à l’intérieur ou à l’extérieur de sa classe.

L’enseignant-e titulaire de la classe régulière et l’enseignant-e du CIF collaborent pour établir le projet pédagogique de l’élève, dans lequel un programme personnalisé fixe les objectifs concernant l’apprentissage du français. Ces informations sont transmises à l’élève et à ses parents. En fonction des besoins, d’autres partenaires ou professionnel-le-s peuvent être associés à la démarche.

Un bilan est établi régulièrement pour vérifier l’atteinte des objectifs et ajuster le projet de l’élève en conséquence.

Les cours intensifs de français sont dispensés individuellement ou par groupe pendant le temps scolaire. Ils peuvent se donner à l’intérieur ou à l’extérieur de la classe régulière. Plusieurs élèves de classes différentes peuvent être réunis dans une classe prévue à cet effet.

Pour favoriser l’entrée des élèves allophones dans les classes régulières, les intégrations partielles sont encouragées.

Les cours intensifs d’allemand et d’anglais (CIA, CIANGL)

Les périodes CIA et CIANGL sont attribuées, en principe, en tenant compte du niveau de langue en allemand et anglais pour les élèves venant de l’étranger.

Classes d’accueil

L’élève est admis-e à plein temps dans une classe d’accueil. L’enseignant-e établit un projet pédagogique pour l’élève, dans lequel un programme personnalisé fixe les objectifs concernant l’apprentissage du français et ceux à atteindre dans les autres disciplines de la grille horaire. Ces informations sont transmises à l’élève et à ses parents. Les résultats de l’évaluation sont communiqués en conformité avec le Cadre général de l’évaluation (PDF, 823 Ko) (évaluation formative et/ou sommative). En fonction des besoins, d’autres partenaires ou professionnel-le-s peuvent être associés à la démarche.

Un bilan pédagogique est établi au plus tard au terme de l’année scolaire. Il mentionne les objectifs travaillés ainsi que leur niveau d’atteinte. Il donne également un préavis concernant le cycle ou le degré ainsi que la voie, le cas échéant, auquel l’élève peut être admis-e. Un stage est organisé pour compléter les informations, en vue d’une intégration dans une classe régulière. La décision d’enclassement appartient à la direction de l’établissement.

Les classes d’accueil peuvent être organisées dès le second cycle primaire. Les élèves les fréquentent à plein temps selon une grille horaire (PDF, 594 Ko) établie par le département. Elles « visent à l’acquisition par l’élève des bases linguistiques et culturelles indispensables à son intégration dans les classes régulières de la scolarité obligatoire ou de la formation professionnelle. »

Admission dans la classe régulière, évaluation et promotion

Cours intensifs de français (CIF)

En collaboration avec les parents, sur la base du bilan pédagogique, les enseignant-e-s et la direction déterminent à quel moment la mesure de cours intensifs (CIF) prend fin. La poursuite des apprentissages se fait dans la classe régulière, sous la responsabilité de l’enseignant-e titulaire.

Evaluation dans la classe régulière et promotion

En règle générale, les élèves qui ne bénéficient plus de mesures spécifiques liées à l’allophonie sont soumis au Cadre général de l’évaluation (PDF, 823 Ko) et donc aux exigences liées au plan d’études officiel (objectifs, grilles horaires). Des aménagements peuvent toutefois être décidés dans les modalités de leur travail.

Haut

Cadre légal - loi sur l'enseignement obligatoire (LEO) et son règlement d'application (RLEO)

  • Enseignement aux élèves allophones (LEO art. 102)
  • Langue et culture d'origine (LEO art. 8, RLEO art. 6)
  • Cours intensifs de français (RLEO art. 74)
  • Classes d'accueil (RLEO art. 61)
  • Interprètes (RLEO art. 75)
  • Evaluation et décisions concernant les élèves allophones (RLEO art. 94)

Haut

Haut

Partager la page