Critères d'examen - Sous-catégorie A1

Covid-19

Selon les directives du Conseil fédéral et du Conseil d’État vaudois, nous vous informons que votre Service des automobiles et de la navigation reste ouvert selon les horaires habituels. Toutes nos prestations sont maintenues (examens théoriques et pratiques, inspections techniques, etc.).

Toutefois, la majorité de nos prestations peuvent être effectuées en ligne, par voie postale ou e-mail. Nous vous invitons à favoriser ces voies.

Les mesures mises en place selon les prescriptions sanitaires pour garantir la sécurité de la clientèle et du personnel ont pour conséquence des temps d’attente prolongés. Des files d’attente peuvent s’étendre à l’extérieur. Nous vous conseillons de vous équiper en fonction des conditions météorologiques.

Avant de vous déplacer, consultez la page www.vd.ch/coronavirus-automobiles-navigation.

En savoir plus

Comment se préparer à l’examen ?

L’instruction pratique de base obligatoire est destinée essentiellement à développer votre habileté et votre équilibre à basse vitesse. Elle doit nécessairement être complétée par une formation à la conduite en circulation. Cette dernière comprendra entre autres : la maîtrise dynamique de la moto, les techniques d’anticipation et d’observation ainsi que des vitesses d’approche appropriées; l’occupation correcte de la chaussée en fonction des marques et des signaux ainsi que l’interprétation correcte des différentes situations de trafic. En plus de cette préparation, l’élève devrait contrôler les différents éléments de sécurité de son motocycle selon les prescriptions d’utilisation du constructeur.

Objectifs de la partie technique

Elle est composée de manœuvres à vitesse réduite et à vitesse plus élevée. Vous devez accomplir les exercices suivants :

  1. passage dans un couloir avec un virage de sortie à droite ou à gauche;
  2. quelques figures de « huit » étroits
  3. un slalom composé de cônes décalés;
  4. un freinage optimal à 50 km/h au moins.

Plan des manoeuvres pour les examens motos (PDF, 0,91 Mo)

Les manœuvres à vitesse réduite (points 1 à 3) démontreront votre capacité à vous servir de l’embrayage en combinaison avec le frein, à maintenir votre équilibre, à diriger votre regard et à vous tenir sur le motocycle (les pieds doivent rester sur les repose-pieds).

La manœuvre à vitesse plus élevée (point 4) permettra de vérifier votre position sur le motocycle, la direction de votre regard, le maintien de l’équilibre et le dosage du freinage.

Vous serez informé par les experts et vous pourrez vous guider sans difficulté grâce aux cônes et balises qui délimitent l’emplacement des exercices à effectuer. Le parcours peut être répété une fois au cas où le premier passage n’aurait pas donné satisfaction. Une chute entraînera un constat d’échec et ne permet pas de prendre part à la partie circulation.

Objectifs de la partie circulation

Vous devez démontrer que vous êtes capable, même dans une situation difficile du trafic, de conduire une moto de façon sûre et adaptée, selon les règles de circulation et les caractéristiques du véhicule. Concrètement, vous roulerez dans un groupe comprenant d’autres candidats et chacun circulera à tour de rôle en première position. Durant le parcours, l’expert contrôlera vos capacités dans les domaines suivants :

Si, pendant le parcours, l’expert vous fait remarquer des erreurs de conduite, n’en concluez pas que votre examen est échoué. Il juge votre prestation globalement sous l’angle de la sécurité et évalue les fautes de conduite selon leur gravité et leur fréquence. Certaines sont éliminatoires (par exemple une mise en danger concrète, la violation d’une priorité, d’un feu rouge ou d’une interdiction) et d’autres sont considérées comme moyennes ou mineures. Une accumulation de fautes mineures peut cependant entraîner un échec.

Partager la page