Mobilité numérique

Mobilité numérique

La transition numérique affecte déjà la mobilité et les transports : nouvelles technologies, nouveaux services, nouveaux usages, nouveaux acteurs sont autant de défis pour les pouvoirs publics. 

Les autorités politiques en charge de la mobilité devront faire évoluer leur conception des modes de déplacement, des infrastructures et des services, tout en ayant la responsabilité de gérer et développer les systèmes de transport existants. Elles devront repenser les rapports entre autorités publiques, entreprises de transport en commun et acteurs privés, afin d’assurer les objectifs de qualité de vie, de cohésion sociale et de durabilité dans un cadre transformé.

Comment assurer un développement cohérent des infrastructures ? Quelles conditions-cadres adopter pour les systèmes de gestion basés sur des algorithmes ? Quels modèles économiques encourager pour les premières offres de Mobility as a service ? Comment intégrer les potentialités de l’automatisation ? Quelle vision partagée pour la mobilité de demain ?

Afin d’aborder ces enjeux et leurs implications régionales, le Canton de Vaud organise, le 21 mars 2019, une première conférence sur la mobilité numérique, qui réunira des acteurs internationaux et nationaux. La journée sera organisée autour de présentations par des experts reconnus du domaine et de tables rondes thématiques. Elle offrira également des possibilités de réseautage entre participants.

Sous l'égide de Nuria Gorrite, Cheffe du Département des infrastructures et des ressources humaines, la conférence est organisée par la Direction générale de la mobilité et des routes.

Partenaire média : LE TEMPS

Premiers intervenants confirmés

Anne Berner, Ministre des transports et des communications de Finlande

En pionnière, la Finlande a profondément restructuré son secteur des transports pour mettre à profit la numérisation. Sous l’impulsion d’Anne Berner, elle a ouvert la voie à la convergence physique / numérique pour concevoir les infrastructures, les services et les données. Au cœur de cette convergence, la "Mobility as a service" est née.

Carlo Ratti, Directeur du MIT Senseable City Lab, Boston

Architecte et ingénieur, Carlo Ratti consacre ses recherches aux effets des nouvelles technologies sur la vie urbaine, dans les domaines de l’architecture, de l’urbanisme et des transports. Préférant la « Senseable City » (ville sensible aux attentes de ses habitants) à la « Smart City », il est l’un des penseurs les plus influents de l’avenir de la mobilité.

Stephanie Akkaoui Hughes, Fondatrice de AKKA architects, Amsterdam

Appartenant à une nouvelle génération d’architectes, Stephanie Akkaoui Hughes s’affranchit des délimitations usuelles entre disciplines, estimant que l’innovation la plus durable se produira à l’intersection de différentes approches. Dans sa pratique toujours centrée sur les usagers, leurs nécessités et leurs dynamiques, elle cherche à créer des espaces et des infrastructures qui favorisent les interactions humaines.

Jean Haentjens, Economiste et urbaniste, conseiller en stratégie urbaine

Economiste et urbaniste, Jean Haentjens est notamment l’auteur de "Comment les géants du numérique veulent gouverner nos villes". Il rappelle l’importance des délibérations démocratiques et des décisions politiques sur la manière de développer les territoires urbains, contre la tentation de céder aux seuls algorithmes la gestion des politiques publiques.

Lieu

Le forum aura lieu à l'Université de Lausanne (UNIL) , bâtiment Anthropole.

Programme et inscriptions

Les inscriptions, gratuites et obligatoires, seront ouvertes à partir de janvier 2019, date à laquelle le programme complet sera également disponible.

Contact

Madame Sara El Kabiri, en charge de l'organisation de l'événement pour la Direction générale de la mobilité et des routes (DGMR), se tient à disposition pour tout complément d'information :

Un formulaire de contact, accessible en cliquant sur l'onglet "Nous écrire", à droite de la page, est également à disposition.

Partager la page