Transport de marchandises

Actualités

Une feuille de route cantonale pour tracer la voie d’un trafic des marchandises efficace et respectueux du climat

Alors que la tendance est à l’augmentation du trafic de marchandises, il est indispensable que ce secteur s’oriente vers plus de durabilité et d’efficacité. Disposant d’un rapport de diagnostic complet du transport de marchandises sur son territoire, le Canton veut développer des stratégies de soutien au rail, élaborer des solutions en vue d’améliorer la logistique en milieu urbain, optimiser la localisation des sites logistiques et évaluer la faisabilité du projet « Cargo Sous Terrain » sur son territoire. Un travail mené avec les acteurs privés du domaine.

Documents

Communiqué de presse - 20 mai 2021

© Eric Frigière

Développer le transport durable des marchandises pour favoriser l'économie et la qualité de vie

En Suisse, le volume de marchandises transportées via le rail et la route va considérablement augmenter au cours des prochaines années. Les estimations actuelles indiquent une augmentation de 20% en tonnes transportées à l’horizon 2040, pour atteindre un total de 37 milliards de tonnes-kilomètres. La part dévolue au transport ferroviaire de marchandises devrait également prendre de l’importance, avec une augmentation de 45%, contre 33% pour la route.

En parallèle, la création de la loi fédérale sur le transport de marchandises (LTM, RS 742.41), entrée en vigueur en juillet 2016, ainsi que l’élaboration de la conception relative au transport ferroviaire de marchandise mettent en avant l’importance pour les cantons de se doter d’une stratégie en matière de transport de marchandises. Ces outils permettent notamment aux cantons de bénéficier d’un soutien fédéral pour la planification des infrastructures utiles au fret ferroviaire et d’un cofinancement pour l’exploitation de transport par le rail.

Dans le canton de Vaud – où sont localisées d’importantes infrastructures privées de la logistique romande et nationale – le développement du transport marchandises combiné entre le rail et la route constitue un enjeu majeur. Un enjeu d’autant plus important qu’il s’inscrit dans la stratégie du Conseil d’Etat vaudois pour la protection du climat, qui vise notamment à diminuer les émissions de gaz à effet de serre liées au transport de marchandises via une utilisation accrue du train et des moyens de transport légers et à faibles émissions pour ce type de transports.

Pour ces raisons, il est essentiel que le Canton de Vaud fixe les lignes directrices qui favoriseront la mise en place de systèmes logistiques multimodaux efficaces qui permettront de développer l’économie industrielle tout en limitant les nuisances pour les riverains et l’impact sur l’environnement. Cette planification doit également permettre au Canton de faire valoir ses intérêts et ses besoins au niveau fédéral, notamment dans le cadre des planifications liées au fret.

© Eric Frigière

Objectifs et moyens de mise en oeuvre

Les objectifs du Canton concernant le transport de marchandises sont les suivants :

  • offrir à l’économie vaudoise et régionale des conditions-cadre favorables au développement d’activités économiques dépendantes des infrastructures de transport;
  • limiter les conséquences négatives liées au transport de marchandises (pollution atmosphérique, pollution sonore, etc.) pour garantir la qualité de vie de la population vaudoise en favorisant le report modal de la route au rail et l’innovation;
  • permettre de développer un secteur d’activités pour lequel le canton de Vaud dispose d’atouts géographiques certains.

Pour atteindre ces objectifs, le Canton doit se doter d’une stratégie fixant les lignes directrices qui permettront la mise en cohérence des actions dans le domaine du transport de marchandises. La définition ainsi que la réalisation sera partagée avec les principaux acteurs concernés des milieux privés et publics.

La stratégie permettra notamment :

  • de soutenir les initiatives qui contribuent à augmenter la part ferroviaire du transport de marchandises;
  • d'améliorer la lisibilité et la planification des infrastructures utiles au transport de marchandises;
  • de favoriser l’efficacité du transport de marchandises en milieu urbain;
  • d'encourager la création de plateformes d’échanges public-privées.

Démarches déjà engagées par le Canton

La création de structures collaboratives publique-privées a déjà permis à plusieurs projets intéressants d’éclore, à l’image du soutien au transport ferroviaire de gravier sur des rails de différents écartements mis en place entre la gravière des Délices à Apples et Gland.

Par ailleurs, la construction de la RC177 en direction de la zone industrielle de La Plaine à Vufflens-la-Ville et Aclens a permis une meilleure desserte routière pour les entreprises et a favorisé l'attractivité de la plateforme d'échange rail-route du site, tout en améliorant la qualité de vie des riverains en évitant la traversée des localités.

Financement

Validé à l'unanimité par le Grand Conseil, un crédit d'étude de CHF 1.4 million sur cinq ans a permis de renforcer les ressources internes et externes pour élaborer la stratégie vaudoise du transport de marchandises.

Contact

  • DGMR - Direction générale de la mobilité et des routes
    Frédéric Clerc, chef de projet responsable du transport de marchandises
    021 316 72 42, frederic.clerc(at)vd.ch

Haut

Partager la page