Votre identité

Vélo et marche

Introduction

La politique vaudoise de mobilité encourage les modes de transport « actifs », à savoir le vélo et la marche. Ces moyens de transport durables ont beaucoup d’atouts : ils peuvent être utilisés seuls ou en combinaison avec d’autres modes de transport, ils sont bons pour la santé, n’occasionnent pas de pollution ni de nuisances et permettent de se déplacer efficacement sur des courtes et moyennes distances. 

Les déplacements à vélo

Le report modal vers le vélo a commencé depuis plusieurs années dans le canton. Mais le contexte aujourd’hui est encore plus favorable, avec l’arrivée des vélos à assistance électrique, le renouveau du vélo depuis la crise du coronavirus, et la prise en compte de l’urgence climatique qui nécessite des changements profonds de nos habitudes de mobilité. Aujourd’hui, le vélo a le potentiel pour devenir un véritable pilier de la chaîne de transport et remplacer la voiture pour les trajets quotidiens et de loisirs.

© Anne-Laure Lechat

Stratégie cantonale de promotion du vélo 2035

Permettre à la population de 8 à 80 ans d’effectuer la plupart de ses trajets quotidiens à vélo dans le canton de Vaud, c’est l’objectif que se fixe le Canton de Vaud d’ici 15 ans. Sa volonté : démocratiser l’usage de ce moyen de transport, valoriser son potentiel aussi bien pour les déplacements quotidiens que de loisirs et lui dédier des aménagements continus et de qualité dans les agglomérations mais aussi les villes et les villages.

La stratégie cantonale est ambitieuse. Elle vise à multiplier par 5 la part des déplacements à vélo dans le canton à l’horizon 2035. Pour ce faire, le Canton veut agir de manière proactive et :

  • renforcer la promotion du vélo et de ses bienfaits;

  • développer à un rythme soutenu les aménagements cyclables sur un territoire plus étendu et avec des standards plus élevés (notamment plus de pistes cyclables);

  • créer un centre de compétence vélo au sein de la DGMR pour concevoir et mettre en œuvre les projets, et soutenir les communes et les régions dont l’action sur le terrain, en coordination avec celle du Canton, est indispensable pour proposer aux cyclistes des aménagements cyclables continus.

Pour mettre en œuvre une première étape de sa stratégie, le Conseil d’Etat a soumis deux demandes de crédits au Grand conseil vaudois.

Brochure stratégie vélo 2035

Communiqué de presse du 2 novembre 2021

Conférence de presse du 2 novembre - Présentation de la "Stratégie vélo"

Réseau cyclable cantonal

Le Canton veut construire le réseau cantonal cyclable de demain qui permettra de relier les principaux pôles du canton avec des infrastructures sécurisées, continues, de haute qualité et, pour la plupart, séparées physiquement du trafic automobile. On parle de 1000 kilomètres de liaisons cyclables, et il est prévu d’en réaliser la moitié à l’horizon 2035. Ce réseau cantonal sera complété de liaisons additionnelles à réaliser par le Canton et les communes afin d’assurer une desserte plus fine du territoire vaudois à l’échelle régionale.

Réseau de loisirs

Le Canton améliorera aussi progressivement son réseau de loisirs. Constitué des itinéraires balisés de la Suisse à vélo et de la Suisse à VTT, il vise à offrir des itinéraires situés le plus souvent possible en dehors du trafic, dans un environnement naturel de qualité et accessible en transports publics.

© David Carlier (davidcarlierphotography.com)

L'appui du Canton aux communes

Le réseau des routes cantonales vaudoises a la particularité de relever à la fois de la compétences du Canton et des communes, selon que la route cantonale se trouve en dehors de localités (responsabilité du Canton), ou en localité (responsabilité des communes). Les communes ont un rôle essentiel à jour, aux côtés du Canton, pour garantir la continuité et la sécurité des aménagements cyclables.

Le Canton appuie financièrement les communes et agglomérations dans la réalisation d’aménagements en faveur des vélos.

  • deux crédits d'investissement, pour un total de 30 millions, ont été votés pour soutenir la réalisation d’infrastructures cyclables dans les agglomérations vaudoises.

  • dans le cadre de la mise en œuvre de sa stratégie de promotion du vélo 2035, le Canton renforcera son appui aux communes, en prenant à sa charge une plus grande part, voire entièrement, certains coûts d’aménagements et d’entretien qui sont aujourd’hui de la responsabilité des communes. Il contribuera également à l’étude de réseaux cyclables régionaux.

L’appui aux communes prendra aussi la forme de conseils. Ou encore la mise à disposition de documents d’information, comme la brochure présentant des aménagements simples et rapides à mettre en œuvre dans les voiries communales afin d'améliorer les conditions de déplacement à vélo. 

Consulter la brochure (pdf, 4.55 Mo)

Aménagements cyclables provisoires

En 2020, la DGMR a aménagé plus de 100 km de routes cantonales avec des bandes cyclables provisoires, pour améliorer les déplacements des deux-roues. Elle a également produit, à l'attention des communes, un guide qui présente des aménagements simples et rapides à mettre en oeuvre dans les voiries communales afin d'améliorer les conditions de déplacement à vélo.

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES SUR LES AMÉNAGEMENTS

© Jean-Bernard Sieber/ARC

Les déplacements à pied

Se déplacer à pied est le mode de déplacement quotidien le plus populaire après la voiture. La marche gagne du terrain et constitue aujourd'hui près d'un tiers des déplacements, contre seulement un quart au début des années 2000.

Les cheminements pour piétons forment des réseaux à l'intérieur du milieu bâti et ils desservent les zones résidentielles, les lieux de travail, les établissements publics et les écoles, les lieux de détente, les arrêts de transports publics et les centres d'achats. Dans cet objectif, le Canton veille à ce que des liaisons sûres, directes et continues soient créées lorsque les circonstances locales le justifient.

La planification et l'entretien des chemins pour piétons incombent aux communes.

Afin que la marche devienne un réflexe au quotidien dès le plus jeune âge, le Canton de Vaud soutient le Pédibus-Vaud.

Chemins de randonnée pédestre

Les chemins de randonnée pédestre ont pour but de desservir les territoires destinés aux loisirs et les sites dignes d'intérêt (points de vue, curiosités naturelles, monuments et sites bâtis, rives, etc.) par un parcours attractif et agréable pour la marche. Le réseau cantonal totalise 3'700 km et peut être visualisé sur le guichet cartographique cantonal.

La définition et la cartographie du réseau pédestre cantonal est assuré par le Canton. Il travaille en étroite collaboration avec l'Association vaudoise de tourisme pédestre (Vaud Rando) qu'il charge de l'entretien et de la pose du balisage officiel.

La sécurisation et l'entretien et des chemins incombent aux communes.

Partager la page