Accueil collectif de jour des enfants

Accueil collectif de jour des enfants

Pour les institutions

Toute institution qui accueille régulièrement des enfants pendant la journée, qu’elle soit privée ou qu’elle soit régie par une association ou une fondation, est tenue de s’annoncer auprès de l’Office de l’accueil de jour des enfants (OAJE), afin d’obtenir une autorisation d’exploiter. Vous trouverez, dans ces pages, les informations vous guidant dans cette procédure et celle du renouvellement. Y figurent également les informations relatives aux projets pilotes et les différents types d’institution.

Autorisation et renouvellement (PDF, 1,10 Mo)

Formations exigées, reconnaissance des titres étrangers ou équivalence

Toutes les directives et bases légales

Pour les parents

Pour les parents qui désirent trouver une place auprès d’une institution d’accueil de jour des enfants, vous devez vous adresser, en premier lieu, auprès du réseau auquel votre commune de domicile est rattachée. A titre informatif, vous trouverez, ci-après, la liste des institutions (privées ou publiques) autorisées par l’Office de l’accueil de jour des enfants sur le territoire vaudois.

Liste des institutions autorisées et cartographie des réseaux:

LISTE DES INSTITUTIONS AUTORISEES (publiques ou privées) (PDF, 792 Ko)

 

Cartographie des réseaux

Types d’institutions pouvant accueillir vos enfants

L’accueil collectif préscolaire permet d’accueillir régulièrement, à la journée, dans une institution, plusieurs enfants n’ayant pas atteint l’âge de la scolarité obligatoire (art. 2 LAJE). Il s’agit principalement des institutions connues sous la dénomination de crèches, garderies, nurseries, centres de vie enfantine (CVE), jardins d’enfants, haltes-jeux.

L’accueil parascolaire primaire permet d’accueillir régulièrement, à la journée, en dehors du temps scolaire, dans une institution, plusieurs enfants suivant un enseignement primaire (de la 1ère à la 8e année primaire). Cet accueil peut être étendu à des périodes de vacances scolaires. L’accueil comprend les déplacements entre l’établissement scolaire et l’institution d’accueil parascolaire primaire (art. 2 LAJE). Il s’agit principalement des institutions connues sous la dénomination d’unités d’accueil pour écoliers (UAPE), accueils pour enfants en milieu scolaire (APEMS).

L’accueil collectif parascolaire secondaire permet d’accueillir régulièrement, à la pause de midi, plusieurs jeunes suivant un enseignement du degré secondaire I (de la 9e à la 11e année secondaire). La prestation peut être étendue à l’accueil de l’après-midi après l’école et à des périodes de vacances scolaires (art. 2 LAJE). Il s’agit principalement des institutions connues sous la dénomination d’unités d’accueil pour écoliers (UAPE), accueils pour enfants en milieu scolaire (APEMS).

L’accueil collectif mixte comprend, dans des locaux différents, de l’accueil collectif préscolaire et parascolaire. Les institutions englobant un accueil collectif parascolaire primaire et secondaire sont considérées comme étant un lieu d’accueil collectif parascolaire et non mixte.

Enfants ou jeunes à besoins particuliers (CIP)

Certains enfants ou jeunes requièrent des besoins particuliers.

Leur prise en charge éducative est particulière principalement en raison d’un trouble invalidant ou d’une déficience (art. 52 et 52a LAJE).

Le Département en charge de la pédagogie spécialisée peut subventionner l’encadrement nécessaire à l’accueil de ces enfants ou jeunes. Il fixe également la contribution financière qui peut être attendue de la part des personnes ayant l’obligation d’entretien des enfants ou des jeunes accueillis au sein des institutions reconnues.

Intégration précoce d'un enfant en situation de handicap

Partager la page